1953, un 14 juillet sanglant Lire les informations techniques

1953, un 14 juillet sanglant

De Maurice Rajsfus chez Editions du Détour

Broché 259 pages
Paru le 10/06/2021
18,90
Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés

1953 : lors du traditionnel défilé syndical du 14 juillet et alors que résonnent les premiers slogans réclamant l'indépendance de l'Algérie, sur la place de la Nation, à Paris, la police tire à bout portant sur le cortège des ouvriers algériens et tue cinq d'entre eux, ainsi qu'un militant cégétiste assurant le service d'ordre. C'est la première fois depuis la Libération qu'une manifestation dégénère de la sorte, dans un bain de sang.

S'appuyant sur des témoignages directs et les articles de la presse de l'époque (nationale, syndicale et algérienne), l'étude détaillée de ce défilé sanglant révèle les mécanismes du racisme systémique de la police française envers les Algériens ; pourtant ceux-ci sont, alors, citoyens français depuis 1946...

Biographie

Le 16 juillet 1942, Maurice Rajsfus a quatorze ans. Il est arrêté par la police française, avec sa soeur et ses parents lors de la rafle du Vél' d'Hiv. Les deux enfants sont finalement libérés à la faveur d'une série d'ordres et de contrordres ; ils ne reverront jamais leurs parents. Dès lors, il n'a de cesse, jusqu'à sa mort en juin 2020, de surveiller cette police au passé trop présent, sans remords et sans mémoire.

1953, un 14 juillet sanglant de Maurice Rajsfus chez Editions du Détour