Adolphe Thiers : la contingence et le pouvoir

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 267 pages
Poids : 465 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-200-29445-8
EAN : 9782200294458

Adolphe Thiers

la contingence et le pouvoir

de

chez Armand Colin

Paru le | Broché 267 pages

Public motivé

24.90 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Adolphe Thiers

La contingence et le pouvoir

Acteur majeur de l'histoire de la France, Adolphe Thiers demeure le grand absent de l'historiographie des libéraux, et plus généralement, de la pensée politique du XIXe siècle. À la différence de Tocqueville, Constant ou Guizot, Thiers est resté dans l'ombre, ignoré, boudé, voire éconduit, et aujourd'hui encore, la seule mention de son nom suscite la controverse. En suivant les vicissitudes d'une vie politique longue de plus de cinquante ans, cet ouvrage essaie de comprendre pourquoi et, sans réhabiliter « le boucher » de la Commune, il vise à éclairer ce qui se joue, dans la carrière de ce Machiavel du XIXe siècle, des contradictions de notre modernité politique. Jeter un nouveau regard sur l'homme de la contingence et du pouvoir, c'est mettre en évidence l'interpénétration constante des idées et de la pratique au sein du jeu politique.

En revenant sur Adolphe Thiers, l'homme d'action par excellence, ce livre entend donc esquisser une histoire pragmatique du politique, lui-même inséparable d'une histoire de ses usages.

Biographie

Stephen W. Sawyer a été lecteur à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm avant de soutenir sa thèse en histoire française à l'université de Chicago. Il est actuellement directeur de publications de la Revue Tocqueville, membre du comité éditorial et responsable de la version anglaise des Annales. Histoire, Sciences Sociales. Il est notamment l'auteur de Demos Assembled : Democracy and the International Origins of the Modem State, 1840-1880 (University of Chicago Press). Il est Professeur d'histoire française à l'Université Américaine de Paris, où il dirige The Center for Critical Democracy Studies.