André Malraux, ministre de l'irrationnel
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 507 pages
Poids : 486 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-012794-8
EAN : 9782070127948

André Malraux, ministre de l'irrationnel

de

chez Gallimard

Paru le | Broché 507 pages

Public motivé

29.50 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Pierre Nora


Quatrième de couverture

Comment un génie littéraire, Prix Goncourt à trente ans, devient-il un homme politique et cherche-t-il à construire le ministère des Affaires culturelles à partir des Beaux-Arts ?

Comment un compagnon de route des communistes devient-il le plus ardent défenseur du gaullisme ?

Pourquoi un ministre inconditionnel s'affirme-t-il comme le modèle du gaulliste irrationnel ?

Ces questions trouvent ici des réponses sans complaisance au-delà du récit des rapports passionnés de Charles de Gaulle et de son ami. On y retrouve aussi des crises historiques : la torture en Algérie avant l'indépendance, les attentats de l'Organisation de l'armée secrète, la censure avec les batailles pour le film La Religieuse et la pièce Les Paravents, les départs de France du musicien Pierre Boulez et du danseur Maurice Béjart, l'affaire de la Cinémathèque et l'occupation de l'Odéon en 1968.

Ce livre prouve la vérité du portrait de Malraux dressé par le président Kennedy : en lui «la politique et l'art, la vie de l'action et la vie de la pensée, le monde des événements et le monde de l'imaginaire sont un». Il fait également voir Malraux au quotidien car l'époux tourmenté, chevalier servant de La Joconde, fut également un père séparé de la jeunesse par la mort de ses deux fils.

Alors qu'on vient de fêter les cinquante ans du ministère de la Culture, on saisit ici ses difficultés en voyant les problèmes de sa création, les hautes missions que lui fixa Malraux, sa volonté de promouvoir une civilisation mondiale fraternelle et son grand objectif : non pas instruire mais faire aimer.

Biographie

Docteur en études politiques et en histoire, Charles-Louis Foulon éclaire les rapports du gaullisme et de la Culture. On comprend comment l'écrivain-ministre a métamorphosé l'action culturelle à partir de 1959 grâce à la probité intellectuelle de l'auteur et à sa documentation exceptionnellement riche d'inédits, saluées, dans sa préface, par Pierre Nora.