Anna
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 247 pages
Poids : 260 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-94295-22-9
EAN : 9791094295229

Anna

de

chez Editions de la Thébaïde

Collection(s) : L'esprit du peuple

Paru le | Broché 247 pages

20.00 Disponible - Expédié sous 12 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de François Ouellet


Quatrième de couverture

Anna

Anna rend visite au sergent Edouard Chantiran, son mari, parti en manoeuvres. Son retour, émaillé de péripéties, bouleverse la médiocrité de son quotidien. Dès lors, rien ne sera plus pareil : sa petite rie de ménagère prend des allures chimériques jusqu à sa défenestration. A Tulle, puis à Limoges, en 1901, c'est la simple histoire du couple Chantiran, racontée par la plume de maître d André Thérive, à l'instar de Maupassant qu'il admire.

Dans ce roman populiste et naturaliste, les Chantiran sont victimes, l'un après l'autre, des jeux de l'amour et du hasard. Dans cet ouvrage, construit comme un diptyque, Edouard succède à Anna. Veuf, il cherche à échapper au souvenir qui le hante en partant pour l'Afrique du Nord. Anna et Edouard se meuvent aussi bien dans l'ombre que la lumière, où sentiments et illusions mènent leurs existences placées sous le signe de la fatalité. Etres soumis aux aléas du quotidien, petites gens inquiets du qu'en dira-t-on, ils rivent ballottés par l'enchaînement des coups du sort.

Thérive façonne une histoire se suffisant à elle- même, fruit d'une force d'observation pessimiste. Il considère « que le monde est petit, que les pauvres hommes tournent toujours dans le même cercle de malheurs, qu'il y a mille coïncidences sur le chemin de l'éternel retour, [...] dans un récit où [il n'a] cherché, comme disaient les classiques, qu'à bien peindre les moeurs, ou, comme disait Maupassant, à suivre l'humble vérité ».

L'humanité n'en sort pas grandie...

Biographie

André Thérive (1891-1967), pseudonyme de Roger Puthoste. Agrégé de lettres et médaillé de guerre, ce romancier, nouvelliste et critique littéraire au journal Le Temps de 1929 à 1942, fonde avec Antonine Coullet-Tessier le prix du Roman populiste en 1929. « Savant comme un monstre, intelligent à vous faire honte » selon Jacques Chardonne, il est l'auteur d'une oeuvre romanesque imposante et d'ouvrages de critique et d'histoire littéraires.

Du même auteur : André Thérive