Architecture. Volume 9, Le concept d'espace
facebook google+ twitter

Le concept d'espace

manières d'élaborer une forme
planches
Architecture. Volume 9

de

chez Ed. de la Villette

Paru le | Broché

Public motivé

Grand format Livre broché
28.00 En stock - Expédié sous 24h
Ajouter au panier Frais de livraison

Absent des traités d'architecture jusqu'au XIXe siècle mais promu par les avant-gardes, le terme « espace », compris comme espace bâti et habité, possède différentes significations. Nous avons retenu l'une d'entre elles à partir de son expérimentation pratique ; celle de « lieu plus ou moins délimité où l'on peut se situer ». Une seconde acception, plus abstraite et conceptuelle, considère comme espace « ce qui est entre les limites », c'est-à-dire l'intervalle laissé « vide » entre les limites - celles-ci étant plus ou moins matérialisées. Il s'agit d'un intervalle qui à la fois sépare et relie lesdites limites.

L'élaboration du projet d'architecture apparaît comme une manière progressive de lever l'indétermination de ses propres limites spatiales. La notion de surface-limite, dite encore surface délimitante, introduite précédemment dans l'étude des propriétés euclidiennes et topologiques montre ici sa valeur opératoire dans toute approche morphologique. Le mode d'expression des surfaces délimitantes peut se faire par « extension » ou par « séparation », ce qui permet d'exploiter l'épaisseur de l'enveloppe habitable en distinguant deux genres de surfaces-limites, extérieures et intérieures, qui ne coïncident pas nécessairement.

Les deux modes fondamentaux d'expression architectonique de ces limites se font par masses bâties et par intervalles non bâtis. Ils sont développés dans deux exemples canoniques : la Villa Almerico de Palladio et un projet de maison à trois cours conçu par Mies van der Rohe.

Après une présentation « raisonnée » du processus de mise en forme, l'auteur propose deux manières de faire qui peuvent être pratiquées tour à tour : découper une même forme (partition) et réunir entre elles plusieurs formes (ajout, addition). Pour conclure, sont introduites et commentées les figures usuelles de la composition : figures linéaires, directionnelles ou centralisées, ainsi que les grilles coordonnées et les groupements de voisinage (clusters). Ces modes opératoires sont déclinés à l'aide d'une soixantaine d'études de cas puisés dans l'ère préindustrielle comme dans le XXe siècle.
Ces planches illustrent le propos du précédent volume sur la mise en forme de l'espace habité. ©Electre 2019
Format : Broché
Poids : 400 g
Dimensions : 25cm X 31cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-37556-014-3
EAN : 9782375560143

Du même auteur : Jacques Fredet