Ardalén
facebook twitter

Ardalén

vent de mémoires

de

chez Casterman

Paru le

Grand format Livre relié
24.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'espagnol par Andrea Beyhaut


Mr serge beaumont (Millepages Librairie)

Chamboulée dans sa vie personnelle et professionnelle, Sabela se rend dans un petit village de Galice, à la recherche de renseignements sur son grand-père qu'elle n'a jamais connu et dont l'évocation de son simple nom était taboue dans sa famille, et qui, parti chercher fortune à Cuba, n'est jamais revenu, abandonnant femme et enfants.

On lui fait alors rencontrer Fidel, considéré comme l'excentrique du village, qui aurait fait le tour du monde et l'aurait peut-être connu. En dépit de l’hostilité et de la jalousie grandissantes de certains villageois, une relation affectueuse puis fusionnelle se crée rapidement, gagnant en intensité et en richesse jusqu’à la mort du vieil homme. Cependant il reste difficile pour la jeune femme de se faire une opinion sur la véracité de ce qu'il lui raconte, surtout quand les habitants du village discréditent le discours du vieil homme, et se moquent de sa mémoire très aléatoire, même si elle semble parfois acquérir la texture du réel.

Toujours est-il qu’elle s’attache à cet homme, solitaire, marginalisé, vivant à l’orée des bois, mais simple, sincère, et dont les yeux s’ouvrent grand quand il se remémore ce passé dont il n’est pas sûr… il lui semble… c’est probable… sûrement que c’était lui… D’ailleurs, à la réflexion, il a peut-être bien connu son grand-père à Cuba… Mais s’invente-t-il de beaux souvenirs pour mieux faire passer le présent vieillissant ou régurgite-t-il les souvenirs entendus, ceux des autres ? D'autant plus que quand il est seul, Fidel refait des conversations, interroge les fantômes qui l’ont marqué et qui semblent habiter avec lui, comme sa fiancée Rosalia, son ami Ramon disparu dans un naufrage, et une mystérieuse fée qui lui fait écouter la mer dans un coquillage. Et que signifient ces visions de baleines qui lui apparaissent parfois à l’orée de la forêt d'eucalyptus, poussées par ce vent de mer appelé l'Ardalén?

L'auteur espagnol Miguelanxo Prado livre ici un travail émouvant et envoûtant sur la mémoire, et la façon dont on se forge des souvenirs, dont on se convainc petit à petit de leur véracité, en mélangeant expérience personnelle et fantasmes. Plein de poésie et des visions oniriques en couleur directe, l’originalité de cet ouvrage tient aussi à ces intermèdes (documents administratifs, actes officiels, photographies, poèmes, cartes, articles...) qui ponctuent et enrichissent l’histoire, avec notamment le bien nommé «Nous sommes ce dont nous nous souvenons».

Un roman graphique à découvrir absolument avant qu'il ne soit «oublié».

Poids : 1070 g
Date de parution :
EAN : 9782203029767

Du même auteur : Miguelanxo Prado