Au lieu-dit Noir-Etang... Feuilleter
Lire les informations techniques

Au lieu-dit Noir-Etang...

De Thomas H. Cook chez Seuil

Collection : Seuil policiers
Broché 354 pages
Paru le 12/01/2012
19,80
Indisponible

Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre : son église, son port de pêche et son école de garçons fondée par Arthur Griswald qui la dirige avec probité. L'arrivée à Chatham School de la belle Mlle Channing, prof d'arts plastiques, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts.

Henry, le fils adolescent de Griswald, est vite fasciné par celle qui l'encourage à «vivre ses passions jusqu'au bout». L'idéal de vie droite et conventionnelle que prône son père lui semble désormais un carcan. Complice muet et narrateur peu fiable, il assiste à la naissance d'un amour tragique entre Mlle Channing et son voisin M. Reed, professeur de lettres et père de famille. Il voit en eux «des versions modernes de Catherine et de Heathcliff». Mais l'adultère est mal vu à l'époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : «Que s'est-il réellement passé au Noir-Étang ce jour-là ?»

Utilisant avec une subtilité machiavélique la palette des apparences, des dits et des non-dits, Thomas H. Cook allie à une tragédie passionnelle digne des classiques du XIXe siècle un suspense d'une ambiguïté insoutenable.

Conseils des libraires

Cela ressemble à un tableau d’Edward Hopper : Nouvelle-Angleterre, août 1926, la petite ville de Chatham, son église, son petit port de pêche, son phare, son école de garçons qui comptera un nouveau professeur, la jeune et belle Élizabeth Channing, venue enseigner les arts plastiques. De nombreuses décennies plus tard, Henry Griswald, fils du fondateur et directeur de Chatham School, se souvient des événements qui ont transformé définitivement la quiétude et l’harmonie des lieux et des êtres.

Comment la naissance d’un amour tragique entre la jeune femme et M. Reed, professeur de lettres et père de famille, va tout balayer, provoquant le doute, la suspicion et la mort. Car ce roman noir est une œuvre romantique, au sens tragique du terme. Henry voit en ce couple maudit « des versions modernes de Catherine et Heathcliff ». Il a raison. Les passions sont multiples, contradictoires, elles se répondent, se télescopent. Henry égrène ses souvenirs, les tableaux défilent devant nos yeux. La couleur sépia d’une vieille carte postale s’assombrit peu à peu et se pare d’ombres, le noir commence à remplir les cœurs et les regards. L’étang n’a jamais aussi bien porté son nom. Une vieille chanson du folklore anglophone, immortalisée par Nina Simone dans les années 1960, commence ainsi « Black is the colour of my true love’s hair » (« Noire est la couleur de cheveux de mon véritable amour »). Noire est la couleur car tous seront victimes. Thomas H. Cook sait comment nous accrocher, sa prose limpide nous entraîne à travers le temps ; les différentes pièces du puzzle se mettent en place, petit à petit. Le dénouement semble sans cesse nous échapper, nous fuir… Tel le ressac sur les rives de l’étang. Un doute plane sur le lecteur, que s’est-il réellement passé au lieu-dit Noir-Étang ? Et une phrase vient sans cesse nous perturber « la vie ne vaut d’être vécue qu’au bord de la folie. » Alfred Hitchcock déclarait : « les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l’imagination, plus elles suscitent d’émotions. » Cook l’a bien compris, pour notre plus grand bonheur de lecteurs.

Biographie

Né en 1947, Thomas H. Cook a été professeur d'histoire et secrétaire de rédaction au magazine Atlanta avant de se consacrer au roman. Il vit à New York et au cap Cod. Un Edgar Award a récompensé Au lieu-dit Noir-Étang.

Au lieu-dit Noir-Etang... de Thomas H. Cook chez Seuil
Indisponible