Auprès de mon écritoire : le copie-lettres (1732-1754) de François Pierre de Reynold
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 937 pages
Poids : 1775 g
Dimensions : 19cm X 25cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-88930-173-7
EAN : 9782889301737

Auprès de mon écritoire

le copie-lettres (1732-1754) de François Pierre de Reynold

de

chez Editions Alphil-Presses universitaires suisses

Paru le | Broché 937 pages

Public motivé

59.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

édition Rita Binz-Wohlhauser, Simone de Reyff, Alexandre Dafflon, Walter Haas | préface Claire Gantet


Quatrième de couverture

Le Fribourgeois François Pierre de Reynold (1709-1759) a laissé un document majeur pour l'étude d'un microcosme social sous l'Ancien Régime : quatre cahiers, dans lesquels il consigne l'essentiel de sa correspondance active entre 1732 et 1754. La variété de ces lettres, tant par les sujets qu'elles abordent que par la gamme contrastée de leurs destinataires, propose un témoignage exceptionnel de la vie quotidienne, mais aussi de l'organisation politique, des rapports sociaux et des conditions économiques qui régissent Fribourg au mitan du XVIIIe siècle, avec, en toile de fond, les échos de l'histoire européenne.

Rédigées en majorité en français, mais aussi en allemand (64 lettres), avec quelques incursions vers l'italien, voire le latin, ces lettres sont également un reflet précieux des mécanismes subtils associés à une culture bilingue. Elles témoignent de la prééminence du français comme langue de la « bonne société », mais soulignent de plus l'importance de l'allemand, langue officielle du régime patricien. L'attirance manifeste de l'épistolier pour la culture française ne contredit en rien son sentiment d'appartenance à un univers distinct : en enregistrant la modeste production des heures passées « auprès de son écritoire », il annonce la prise de conscience identitaire qui se généralisera à la fin du siècle.


Simone de Reyff, qui a enseigné la littérature française à l'Université de Fribourg, s'est intéressée en priorité à la poésie et au théâtre des XVIe et XVIIe siècles. Elle poursuit actuellement ses recherches en se concentrant sur l'édition critique. Grâce à la collaboration de collègues historiens, elle a pu à diverses occasions se pencher sur le patrimoine culturel fribourgeois.

Alexandre Dafflon, archiviste paléographe, a mené des études d'histoire et de lettres à l'Université de Fribourg et à l'École nationale des chartes de Paris. Il est directeur des Archives de l'État de Fribourg depuis 2008. Ses recherches récentes portent sur l'histoire des relations entre la France et les Suisses à l'époque moderne et durant le premier XIXe siècle, ainsi que sur l'histoire fribourgeoise. En 2015, il a coédité des journaux de deux Suisses au congrès de Vienne.

Biographie

Rita Binz-Wohlhauser studierte Geschichte und Sozialforschung an der Universität Fribourg und promovierte 2012 zum Thema städtische Elite in Freiburg im Üchtland (18. Jahrhundert). 2017 folgte die Publikation ihres SNF-Projekts « Une cité assiégée. Freiburg im Üchtland und die Reformation ». Aktuell arbeitet sie für die Rechtsquellenstiftung des Schweizerischen Juristenvereins als Co-Editorin der Freiburger Flexenprozesse (15.-18. Jh.).

Walter Haas (Luzern). Studium der Germanistik, Sprachwissenschaft, Volkskunde und Geschichte in Zürich, Freiburg/Schweiz und Princeton. 1971 Doktorat, 1978 Habilitation. 1983 Prof, für Germanische Philologie an der Universität Marburg und Direktor des Deutschen Sprachatlas. 1986 Prof, für Germanistische Linguistik an der Universität Freiburg/Schweiz. Publikationen zu Dialektologie, Dialektliteratur, Sprachgeschichte und Wissenschaftsgeschichte. 2009 emeritiert.