Autour de l'année 1866 en Italie : échos, réactions et interactions en Belgique
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 303 pages
Poids : 1000 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8076-0939-6
EAN : 9782807609396

Autour de l'année 1866 en Italie

échos, réactions et interactions en Belgique

chez PIE-Peter Lang

Collection(s) : Enjeux internationaux

Paru le | Broché 303 pages

Public motivé

Impression à la demande
48.53 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

1866 est l'année du triomphe de la Prusse sur l'Autriche à Sadowa. Elle est aussi celle de la campagne victorieuse de cette dernière contre l'Italie dont la déroute passe à l'histoire sous le nom de troisième guerre d'indépendance. Paradoxalement, les défaites militaires se transforment en victoire sur le terrain diplomatique et politique puisque les provinces de Venise et de Mantoue intègrent le royaume d'Italie en novembre.

Petit pays dont la neutralité est garantie, la Belgique n'est pas seulement attentive aux agissements de ces puissants voisins que sont la France et la Prusse. Elle l'est aussi à l'Italie avec laquelle elle entretient d'importants liens économiques, scientifiques et culturels que prolonge le début de coopérations internationales dont l'Union monétaire latine fournit un bon exemple.

Dans le même temps, le clivage qu'entretient, au sein de certains secteurs de la société belge, la question romaine qui peut être vue comme la question italienne permet de mesurer le fossé qui existe entre l'imaginaire et le vécu des relations internationales.

Biographie

Michel Dumoulin, professeur ordinaire émérite de l'Université catholique de Louvain et membre de l'Académie royale de Belgique, a consacré en 1981 une thèse de doctorat aux relations diplomatiques, économiques et culturelles entre la Belgique et l'Italie de 1861 à 1915.

Vincent Genin est chargé de recherches du FWO/KU Leuven et post-doctorant à l'École Pratique des Hautes Études (Paris, PSL). Spécialisé dans la sociohistoire des juristes et des économistes européens du XIXe siècle, il consacre ses recherches à la fortune de l'oeuvre de Max Weber chez les historiens.

Sabina Gola est docteur en Philosophie et Lettres de l'Université de Liège et enseigne la langue et la culture italiennes à l'Université Libre de Bruxelles. Elle a publié plusieurs articles sur les relations culturelles entre la Belgique et l'Italie au XIXe siècle.