De grandes ambitions
22,90 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
par Annesophiebooks, le 25/08/2020

Brillant !

Roman choral, polymorphe et multi-générationnel, « De Grandes Ambitions », d’Antoine Rault, pourrait être la chronique d’un pays qui permet tout mais n’oublie rien : le nôtre. Selon que vous serez puissant ou misérable... Parcourant près de 40 années en un peu moins de 600 pages, je ne lui reproche qu’une seule chose : ne pas durer 500 pages de plus ! C’est dire à quel point j’ai aimé me retrouver entre ces lignes. Des années 80 à nos jours, nous suivons l’évolution de plusieurs personnages (certains dès le début, d’autres qui arriveront un peu plus tard), tant sur le point personnel que professionnel. L’atout principal de ce roman (qui en est truffé !), est qu’il parlera à tout le monde. Quel que soit l’âge ou l’environnement social, De Grandes Ambitions nous raconte notre histoire. Thomas, Jeanne, Sonia, Marc, Clara... tous sont liés, par leur enfances, leurs amis, leur famille ou leur métier. Chacun d’eux vous rappellera quelqu’un, et pour cause. L’auteur prévient, en début de roman : « Tous les personnages de ce roman sont inspirés de personnes réelles. Mais tous sont imaginaires ». Et croyez-moi, c’est à prendre au pied de la lettre. Politiques, chefs d’entreprise, génies des finances, conseillers de l’ombre, inconnus célèbres, vous en reconnaîtrez un grand nombre, et d’autres se révéleront petit à petit, sous la plume acérée de l’auteur. Ces « Grands » qui font tourner le monde ne sont ni plus ni moins que des personnages lambdas, qui prendront au fur et à mesure des chemins plus ou moins éclairés. Tout n’est pas écrit à la naissance, la preuve en est entre ces pages. Famille, deuil, sexualité, libre arbitre, séparation, réussite, doute, échec, amitié, haine, évolution de la société, les thèmes abordés sont multiples et universels. Moment de lecture jubilatoire, ce roman nous offre l’occasion de (re)vivre les quatre dernières décennies, et nous en livre une version sans concession, nostalgique, amusante, grinçante et troublante. Ce sont eux, mais avec ça pourrait être nous. Ça pourrait être n’importe qui. Surprenant et addictif, c’est LE roman de la rentrée à lire sans délai. Forcément ambitieux, férocement juste et indiscutablement réussi : Foncez !