Bachar el-Assad, en lettres de sang

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 175 pages
Poids : 238 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-259-25323-9
EAN : 9782259253239

Bachar el-Assad, en lettres de sang

de

chez Plon

Paru le | Broché 175 pages

Tout public


Quatrième de couverture

La mort est son métier... Et il le fait consciencieusement, en besogneux des sales besognes.

Bachar al-Assad n'a pas la mâle assurance d'un Poutine, l'égotisme extraverti d'un Trump. C'est un discret, un timide aux complexes intimes profonds. Mais il dispose d'un atout maître : sa femme, la belle Asma, dame de pique d'un royaume dont elle a appris à tirer de juteux profits grâce aux associations humanitaires et à leurs aides. Ou qu'elle se fait livrer par Internet, en plein massacre, les dernières collections des boutiques de luxe parisiennes et londoniennes, ou une veste de ville pare-balles pour son cher et tendre.

Hadès et Perséphone ont fait de la Syrie un enfer... et le monde effaré regarde ce phare du Proche-Orient, si proche, s'éteindre inexorablement. Certains Français croient pourtant y voir une lumière et vont y brûler leurs ailes de papillon. Ces mêmes Français qui ont contribué, dans les années 80-90, aux laboratoires de la mort de la Syrie, poursuivant l'oeuvre toxique d'anciens nazis comme Aloïs Brunner.

Bachar le Chimique échappe à la communauté internationale et utilise les alliés russes ou iraniens pour écrire sa légende. Il se rêve Saladin. Il n'est que Bachar, héritier par accident, criminel contre l'humanité par destin.

Antonio Gramsci, mort dans les geôles du fascisme italien, écrivait : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. » Un monstre a surgi. Et il laisse derrière lui une traînée de sang.

Biographie

Jean-Marie Quéméner a vécu pendant sept ans au Proche-Orient où il a été correspondant pour différents journaux (Le Figaro, Le Point, Marianne, Paris Match), Radio France et France 24.

Du même auteur : Jean-Marie Quéméner