Berlin Alexanderplatz : histoire de Franz Biberkopf
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 456 pages
Poids : 544 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-011971-4
EAN : 9782070119714

Berlin Alexanderplatz

histoire de Franz Biberkopf

de

chez Gallimard

Collection(s) : Du monde entier

Paru le | Broché sous jaquette 456 pages

25.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

suivi d'un texte de Rainer Werner Fassbinder | nouvelle traduction de Olivier Le Lay


Quatrième de couverture

Franz Biberkopf sort de prison, où il purgeait une lourde peine pour avoir tué sa femme. Il est fermement décidé à mener désormais une vie honnête. Mais dès la rencontre avec Reinhold, souteneur et petite frappe sans scrupule, ce voeu pieux semble impossible à tenir. Mêlé à toutes sortes de trafics, Franz commence à en savoir trop sur Reinhold. Dès lors commence pour lui une lente et terrifiante descente aux enfers...

Le roman d'Alfred Döblin, paru en 1929 à Berlin, est un monument unique de la littérature mondiale. Il capte les bruits de la ville, nous plonge dans la vie du petit peuple des prostituées et des malfrats, nous fait sentir les fracas d'une métropole qui happe ses habitants et broie ceux qui se perdent dans sa nuit. Nous sommes plongés dans les vertiges du Berlin des années 1920, tourbillon aussi fascinant qu'inquiétant.

Publié par les Éditions Gallimard dès 1933 dans une traduction marquée par une certaine tradition classique française, Berlin Alexanderplatz se devait de retrouver, grâce au travail titanesque du traducteur Olivier Le Lay, toute la puissance de sa langue, sa violence, sa richesse et son urgence. Une redécouverte majeure.

Biographie

Né en 1878 à Stettin, Alfred Döblin fait des études de médecine et travaille en tant que neurologue dans les quartiers populaires de Berlin. En 1910, il est collaborateur de la revue expressionniste Der Sturm. Juif, il est obligé de quitter l'Allemagne en 1933. Il s'installe d'abord en France où il se fait naturaliser en 1936, puis aux États-Unis. Après la guerre, il séjourne en Allemagne puis revient en France en 1953. Il ne retourne en Allemagne qu'en 1957 pour y mourir.

Du même auteur : Alfred Döblin