Bharata : l'origine du théâtre, la poésie et la musique en Inde
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 266 pages
Poids : 302 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-012593-7
EAN : 9782070125937

Bharata

l'origine du théâtre, la poésie et la musique en Inde

de

chez Gallimard

Collection(s) : Blanche

Paru le | Broché 266 pages

Public motivé

22.90 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Jacques Masui | édition établie par Claudio Rugafiori


Quatrième de couverture

Bharata

René Daumal ne fut pas seulement l'auteur du Mont analogue et l'un des protagonistes du Grand Jeu, ce mouvement qui fit beaucoup parler de lui vers 1929, il fut aussi un grand connaisseur de la pensée hindoue et un remarquable traducteur. Bharata (mot qui désigne à la fois l'Inde en sanskrit et l'auteur d'un traité classique sur. l'origine du théâtre) réunit tous les essais/études que Daumal consacra à la littérature hindoue. Ces études sont accompagnées de traductions du sanskrit, langue qui offre la particularité unique d'avoir été construite (samskrita = fabriqué) et que Daumal considérait à juste titre comme le monument par excellence de l'Inde.

Non content d'entreprendre des traductions inédites (c'est le cas du traité sur le théâtre de Bharata et du début d'un hymne du Rig Véda), Daumal s'efforça d'améliorer celles que nous possédons de certaines Upanishads et même de la célèbre Bhagavad-Gità. Sa mort prématurée ne lui permit pas de mener à bien ces grandes entreprises. Néanmoins, dans les fragments de traductions qu'il a laissés et qui figurent dans Bharata, on décèle, à côté d'une parfaite fidélité, une compréhension exceptionnelle du génie de l'Inde.

Par ce livre, comme par certains essais qui parurent dans Chaque fois que l'aube paraît, on s'aperçoit, sans l'ombre d'un doute, que si Daumal avait vécu il serait devenu l'un des maîtres à penser de ce temps.

Biographie

René Daumal (1908-1944) était originaire de Boulzicourt (Ardennes). De son vivant il ne publia qu'un seul recueil de poèmes. Contre-ciels (1936), et deux livres de prose, La Grande Beuverie (1938) et Chaque fois que l'aube paraît (1940), tous deux à la N.R.F. Deux ouvrages posthumes révélèrent son originalité : Mont analogue (1952) et Poésie noire, Poésie blanche (1954), également aux Éditions Gallimard qui publièrent aussi Lettres à ses amis, L'Évidence absurde et Les Pouvoirs de la parole.

Du même auteur : René Daumal