Blitzkrieg ! : l'invention de la guerre mécanisée
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié
Nb de pages : 272 pages
Poids : 1209 g
Dimensions : 20cm X 27cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36445-115-5
EAN : 9782364451155

Blitzkrieg !

l'invention de la guerre mécanisée

de

chez Editions Pierre de Taillac

Collection(s) : Beaux livres

Paru le | Relié 272 pages

Tout public

24.90 Disponible - Expédié sous 13 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Blitzkrieg !

Blitzkrieg ! Ce mot évoque une armée allemande toute-puissante qui terrasse une à une les démocraties... Pourtant, les officiers nazis n'ont rien inventé. Les tactiques qu'ils mettent en oeuvre si brillamment sont la synthèse des méthodes mises au point lors du précédent conflit mondial. Dans les faits, aucune nation ne peut seule revendiquer la paternité de la guerre mécanisée : les Anglais apportent le char, les Allemands les troupes de choc, les Russes la bataille de profondeur...

Il faut un extraordinaire concours de circonstances pour que seule l'Allemagne dispose, le 10 mai 1940, d'un outil de guerre mécanisée rodé. Et encore, peu d'officiers dans les rangs de la Wehrmacht ont conscience de la puissance de cette tactique. La campagne de France et l'exploitation de la percée de Sedan constituent pour tous les belligérants une révolution et l'éclatante démonstration de la validité des théories de Fuller, Martel, Estienne, qui bien avant Liddell Hart, Guderian et de Gaulle, avaient prophétisé l'avènement du moteur combattant.

Hugues Wenkin dresse un tableau complet des origines du Blitzkrieg, de sa mécanique implacable, de ses limites et des traces qui perdurent encore aujourd'hui dans nos armées contemporaines.

Un voyage érudit aux sources d'une tactique révolutionnaire : la guerre éclair.

Biographie

Ingénieur, Hugues Wenkin est un spécialiste de la guerre au XXe siècle. Il est l'auteur de nombreux articles et livres sur la Seconde Guerre mondiale. Son travail est toujours basé sur des recherches dans les archives qu'il confronte aux réalités géographiques en retournant sur les lieux des combats. Cette approche factuelle lui permet d'apporter un éclairage novateur sur les questions militaires. Ainsi, ses révélations sur la chute du fort d'Ében-Émael ont été unanimement saluées (Ében-Émael - L'autre vérité, Weyrich, 2016).