Carnets de Homs : 16 janvier-2 février 2012

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 233 pages
Poids : 346 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-013814-2
EAN : 9782070138142

Carnets de Homs

16 janvier-2 février 2012

de

chez Gallimard

Collection(s) : Hors série connaissance

Paru le | Broché 233 pages

Tout public

18.90 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Par Stanislas Rigot, Librairie Lamartine, Paris 16e


Du 16 janvier au 2 février 2012, Jonathan Littell a séjourné à Homs, épicentre d’une révolte syrienne qui gagnait progressivement en ampleur et en violence. L’auteur ne prétend pas avoir une vision panoramique des choses, il ne cherche pas à livrer une analyse politique, sociale ou culturelle de la situation et encore moins à donner son avis sur ses causes. Cependant, au travers de ce journal de bord, il finit par nous fournir des clefs de lecture qui, malgré l’évolution tragique du soulèvement depuis son passage, n’ont rien perdu de leur pertinence et permettent de mettre à mal quelques clichés sur le contexte syrien. Sans jamais nier la subjectivité de sa perception déterminée par sa présence au milieu des forces rebelles, il parvient à nous emmener au cœur de ce chaos, parfois absurde, toujours violent qui caractérise le « printemps syrien », dressant une incroyable galerie de personnages aux destinées diverses mais au destin commun. Et, bien que le style ne soit pas littéraire – il n’est pas question de roman, il n’est pas non plus question d’essai –, il a, au détour d’un paragraphe, des fulgurances qui nous rappellent l’écrivain qu’il est : « les coups continuent, réguliers. Ça continue comme ça […]. C’est ce temps singulièrement plastique, nerveux de l’attente. »

Quatrième de couverture

Carnets de Homs

« Ceci est un document, pas un écrit. Il s'agit de la transcription, la plus fidèle possible, de deux carnets de notes que j'ai tenus lors d'un voyage clandestin en Syrie, en janvier de cette année. Ces carnets devaient au départ servir de base pour les articles que j'ai rédigés en rentrant. Mais peu à peu, entre les longues périodes d'attente ou de désoeuvrement, les plages de temps ménagées, lors des conversations, par la traduction, et une certaine fébrilité qui tend à vouloir transformer dans l'instant le vécu en texte, ils ont pris de l'ampleur. C'est ce qui rend possible leur publication. Ce qui la justifie est tout autre : le fait qu'ils rendent compte d'un moment bref et déjà disparu, quasiment sans témoins extérieurs, les derniers jours du soulèvement d'une partie de la ville de Homs contre le régime de Bachar al-Assad, juste avant qu'il ne soit écrasé dans un bain de sang qui, au moment où j'écris ces lignes, dure encore. »

Biographie

Jonathan Littell a passé deux semaines et demie à Homs, au coeur des quartiers opposés au régime syrien. C'est, on le sent page après page, un texte écrit dans des conditions extrêmes, où les protagonistes, à chaque instant, jouent leur vie. Constituant un document tout à fait unique, véritable enquête sur le terrain, ces carnets témoignent de la vie quotidienne du peuple en révolte de la ville de Homs, de la résistance des déserteurs de l'Armée syrienne libre, et des atrocités commises par les forces gouvernementales.

Du même auteur : Jonathan Littell