Ce qui reste de nos vies

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 415 pages
Poids : 530 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-013698-8
EAN : 9782070136988

Ce qui reste de nos vies

de

chez Gallimard

Collection(s) : Du monde entier

Paru le | Broché sous jaquette 415 pages

22.90 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz


Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Laurence Hurard Librairie Lettre et merveilles (Pontoise)

Hemda Horowitz, 80 ans, vit ses derniers jours et s’interroge sur ce qu’a été sa vie. Dina, sa fille mal-aimée, et Avner, son fils préféré, viennent la voir à l’hôpital. Ils sont l’un et l’autre à l’âge des premiers bilans. Dina subit avec douleur l’adolescence de sa fille Nitzane, enfant affectueuse devenue une jeune fille distante, et rêve d’adoption pour avoir de nouveau un enfant à choyer, alors même que ce projet menace son couple. Avner vit aux côtés d’une femme qu’il n’aime plus et sera témoin, à l’hôpital, d’une scène qui témoigne de cet amour absolu dont il ressent le manque. Auprès de leur mère, ils prendront conscience que la mort de cette dernière emporte leur enfance et qu’il est temps pour eux de repenser « ce qui reste de leur vie ». Qu’est-ce qui relie aux enfants, aux êtres aimés ? Faut-il enfin comprendre que le véritable amour est altruiste ? Grand livre de l’introspection familiale, Ce qui reste de nos vies, pourtant empreint d’amertume et de douleur, est un grand texte sur l’espoir et la réconciliation.

Quatrième de couverture

Ce qui reste de nos vies

Hemda Horowitch vit sans doute ses derniers jours, mais l'image de ce lac, près du kibboutz où elle est née, s'impose encore avec force à sa conscience. Les souvenirs plus douloureux de sa longue vie se glissent eux aussi dans sa mémoire, sans qu'elle puisse s'en libérer : son père trop exigeant, un mariage sans amour, puis cette difficulté à aimer équitablement ses deux enfants, Avner et Dina.

Ces deux derniers lui rendent visite à l'hôpital de Jérusalem Avner, le fils adoré, y rencontre une femme venue accompagner son amant mourant et entame une étrange relation avec elle. Quant à Dina, la fille mal aimée, elle ne sait comment réagir face à l'éloignement de sa propre fille pour qui elle a sacrifié sa carrière. Débordée par le besoin de donner cet amour à quelqu'un, elle se met en tête d'adopter, envers et contre tous. Son désir de renforcer son foyer pour y accueillir un autre enfant risque bien de faire éclater sa famille...

Zeruya Shalev sait parler comme personne des relations mystérieuses qui se tissent entre parents et enfants. Dans une langue puissante, elle évoque la colère, le ressentiment la frustration et la peur qui construisent les familles autant que l'amour et le bonheur d'être ensemble. Ce qui reste de nos vies est certainement son roman le plus envoûtant.

Biographie

Zeruya Shalev, née en 1959 dans un kibboutz en Galilée, a fait des études bibliques. Ses livres, dont Vie amoureuse, Mari et femme et Thèra (Éditions Gallimard, 2000, 2002 et 2007) sont des best-sellers en Israël et dans de nombreux pays européens. Mariée, mère de trois enfants, elle vit et travaille à Jérusalem.

Du même auteur : Zeruya Shalev