Ces sacrés Toscans.
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 246 pages
Poids : 255 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-251-20047-7
EAN : 9782251200477

Ces sacrés Toscans

de

chez Belles lettres

Collection(s) : Le goût des idées

Paru le | Broché 246 pages

14.90 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'italien par Georges Pirouet


Quatrième de couverture

Sur un mur à côté de l'étrange mausolée qui domine le val de Bisenzio, le promeneur ou le touriste en Toscane peut lire : « Je voudrais avoir ma tombe là-haut, au sommet du Spazzavento (le pointu et rageur), pour lever de temps en temps la tête et cracher dans le courant froid de la tramontane. »

Cette phrase, dont Malaparte avait demandé qu'elle soit gravée en guise d'épitaphe, témoigne de son attachement ambigu pour la Toscane qui lui a donné le jour et qui est le sujet de ce livre. Sacrés Toscans est l'un des ouvrages les plus célèbres et des plus savoureux de Malaparte, écrit tardivement en 1955.

Les qualités qui font des Toscans les meilleurs fils de l'Italie, Malaparte va les définir, traçant par contraste et comme en creux le portait des autres Italiens... Maniant avec verve l'érudition et l'ironie, nous menant de Pérouse chez ces fous de Florentins à Prato, sa ville natale, écorchant les Pisans, moquant les Siennois, vantant les belles Livournaises, nous initiant au vol des poulets à Campi, Curzio Malaparte nous donne une chronique étourdissante de gaieté.

Biographie

Né Kurt Erich Suckert en Toscane en 1898, mort à Rome en 1957, celui qui se fit écrivain, journaliste, dramaturge et même cinéaste sous le nom de Curzio Malaparte écrivit deux chefs d'oeuvre Kaputt inspiré par son expérience de correspondant de guerre et La peau sur la libération de Naples. Esprit plein de contradictions : « Je suis du côté des vaincus mais je n'en supporte pas la condition » a-t-il écrit, il fut décrié par plus d'un esprit sectaire mais admiré par Kundera. Il revient enfin aujourd'hui à la place qu'il n'aurait jamais dû perdre : l'une des premières parmi les grands auteurs italiens du XXe siècle.

Du même auteur : Curzio Malaparte