Comme un chef

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 210 pages
Poids : 648 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-203-14675-4
EAN : 9782203146754

Comme un chef

de ,

chez Casterman

Collection(s) : Ecritures

Paru le | Broché 210 pages

18.95 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

dessin Aurélia Aurita | préface Pierre Gagnaire


Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Claire Rémy Librairie Maupetit (Marseille)

Dans le petit monde du 9e Art, la réputation de Benoît Peeters le précède. S’il est l’un des deux pères de l’incontournable série Les Cités obscures et l’un des analystes de la BD les plus prolifiques, une autre corde complète son arc : la cuisine et même plus précisément la gastronomie. Mais que peut-il bien avoir à nous dire qu’on ne sache déjà et, surtout, quelle originalité peut bien avoir cette (énième) BD sur l’art de la table ? Eh bien, faites comme moi et ouvrez-la pour voir ! Si tout se passe bien, vous n’aurez vous aussi plus qu’une idée en tête : aller manger chez lui ! Oui, rien que ça ! Car Benoît Peeters n’est pas un simple amateur des fourneaux mais a bien un réel talent pour le bien-manger et le joli plat, acquis à force d’expériences, de tentatives et de désillusions. Tout commence quand… Tiens d’ailleurs il ne sait pas trop ! Son attrait pour les goûts subtils semble lui être tombé dessus de naissance. Jeune étudiant désargenté à Paris, en Hypokhâgne, il bave devant les devantures des plus grands restaurants et salive face aux récits de menu d’un de ses camarades bien né. Il rêve aux mets les plus fins à travers les guides et livres de recettes qu’il achète à tour de bras car comme il le dit lui-même : « La lecture ne coûte pas cher ». C’est au cours d’un voyage dans le Puy-de-Dôme avec son amoureuse qu’il va, un peu par hasard, faire connaissance avec sa première grande table : Les Frères Troisgros. Cette fantaisie leur coûtera une grosse partie de leurs économies mais c’est la révélation : la cuisine, ça peut être autre chose que le self de la fac ou Ginette Mathiot (sans aucun dénigrement attention !). C’est une explosion de saveurs, de couleurs et de maîtrise qui les attendent, très originalement et magnifiquement mises en images par Aurélia Aurita. Dès lors, notre écrivain – il voit son premier roman publié par les prestigieuses éditons de Minuit à 20 ans tout juste – consacre son temps libre à la cuisine, au point d’envisager très sérieusement de devenir chef à domicile. Son culot et sa curiosité lui feront pousser les portes des plus grandes enseignes bruxelloises et parisiennes, développant ainsi son inspiration. Malheureusement, satisfaire une bourgeoisie classique quand on a des idées de nouvelle cuisine n’est pas simple et notre chef en herbe verra ses efforts étouffés dans l’œuf par manque de moyens. Il lui restera malgré tout toute sa vie une admiration pour les meilleurs cuisiniers. Gourmande et enjouée, cette BD est aussi une belle ode à l’insouciance et à l’envie, à une époque (les années 1970-1980) où tout semblait plus facile et plus libre qu’aujourd’hui, comme si la société d’alors était moins corsetée. Le trait et la mise en page d’Aurélia Aurita collent parfaitement à la légèreté, à la passion et à l’entrain de cette comédie qui, plus qu’une autobiographie, est en fait un hommage à ces artistes de la cuisine que sont les grands chefs. Certes, tout ceci se passe dans un milieu intellectuel et aisé qui n’est pas à la portée de tous mais ce n’est pas l’important : même s’il n’en a pas fait son métier, Benoît Peeters n’a jamais lâché sa passion et nous donne envie de prendre le temps de regarder et apprécier ce que l’on mange. J’en salive encore !

Quatrième de couverture

Mais voici qu'arrive l'escalope de saumon à l'oseille !
C'est l'éblouissement, presque comme Claudel à Notre-Dame.
Une première révélation de ce que peut être la cuisine.

Ébloui par un repas chez les Frères Troisgros, Benoît Peeters apprend la cuisine avec passion, en autodidacte, jusqu'à tenter de devenir cuisinier à domicile ! Entre deux articles et un job dans une librairie, le jeune intellectuel s'essaie aux recettes les plus subtiles... et se confronte à la rudesse du réel.

Entre 18 et 25 ans, la cuisine a tenu une place immense dans la vie de Benoît Peeters. Après un repas chez les Frères Troisgros à Roanne, alors le restaurant le plus célèbre de France, le jeune homme apprend la cuisine avec passion, en autodidacte. Quand il laisse tomber la préparation du concours de Normale Sup et que ses parents lui coupent les vivres, Benoît tente de devenir cuisinier à domicile ! Entre deux articles et un job dans une librairie, il s'essaie aux recettes les plus subtiles... et se confronte à la rudesse du réel.

Biographie

Ancien élève de Roland Barthes et spécialiste de Hergé, co-créateur de la série culte Les Cités Obscures, Benoît Peeters nous mitonne Comme un chef, une « autobiographie culinaire » qui retrace sa vie d'intellectuel gastronome au tournant des années soixante-dix et quatre-vingt.
Une vie faite de scènes souvent cocasses et parfois émouvantes où le jeune homme découvre la comédie humaine depuis sa cuisine.

Aux pinceaux, il convie l'autrice de Fraise et chocolat, qui avait démontré son talent en sublimant graphiquement les plaisirs de la chair. Aurélia Aurita prouve cette fois que les goûts peuvent avoir une couleur, et nous entraîne avec sa fluidité naturelle dans une reconstitution aussi précise qu'enjouée d'un temps où l'insouciance était un art de vivre largement partagé.

Du même auteur : Benoît Peeters


Du même auteur : Aurélia Aurita