Compétition et sacré au haut Moyen Age
facebook twitter

Compétition et sacré au haut Moyen Age

entre médiation et exclusion

chez Brepols

Collection(s) : Haut Moyen Age, n° 21

Paru le | Broché 396 pages

Professionnels

Grand format Livre broché
84.40 Indisponible

Les actes du colloque « Compétition et sacré au haut Moyen Âge : entre médiation et exclusion » constituent le deuxième volume de la série de publications du groupe international de recherches sur la compétition dans les sociétés médiévales (400-1100). Ce programme de recherche considère les objets de la compétition, les moyens et les formes de la compétition qui dépendent des capacités de régulation de cette même compétition : règles du jeu édictées par les autorités, mécanismes de médiation plus ou moins forts, équilibre de la terreur, la performativité des moyens : résultats en termes d'objets et d'enjeux, les possibilités de mobilité sociale, de changement de statut ou de position qui sont plus ou moins grandes selon les périodes et les espaces.

La rencontre de Limoges place le sacré au centre de la réflexion sur la compétition, mais il est nécessaire de ne pas restreindre le sacré à ce qui est consacré par l'autorité ecclésiastique. Si le sacré est bien ce qui est doté d'une force surnaturelle et qui isole, la distinction sacré-profane ne passe pas complètement par l'opposition clercs-laïcs. Avec le sacré on touche au pouvoir, puisqu'il ne peut y avoir de pouvoir légitime au Moyen Âge sans lien avec le sacré, quelle que soit la forme prise par la relation. Même si les clercs tendent à monopoliser de plus en plus le sacré par le biais du « consacré », la spécificité de la période prégrégorienne tient précisément à ce que le sacré n'est pas encore entièrement contrôlé par les clercs et qu'il est donc objet de compétition. En même temps, le sacré est un instrument de la compétition et il est facteur d'exclusion.
Issues d'un colloque tenu à Limoges en 2012, ces contributions étudient la place du sacré dans les formes de compétition au Moyen Age. Si les clercs tendent à monopoliser le sacré par le biais du "consacré", la spécificité de la période prégrégorienne tient à ce que le sacré n'est pas encore entièrement contrôlé par les clercs et qu'il est donc objet de compétition. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 396 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-503-55331-3
EAN : 9782503553313