Comprendre Schopenhauer

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 192 pages
Poids : 279 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782200264123

Comprendre Schopenhauer

de

chez Armand Colin

Collection(s) : Cursus

Paru le | Broché 192 pages

Etudiants. Cycles courts

Impression à la demande
23.00 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Schopenhauer est le plus méconnu des grands philosophes du XIXe siècle. L'influence de son pessimisme a été considérable chez les philosophes (Nietzsche), les musiciens (Wagner), les artistes, les écrivains russes (Tolstoï), allemands (Mann), anglais (Conrad), français (Maupassant, Mallarmé, Proust...).

Pourtant, la portée de son œuvre, malgré ou à cause de ses qualités littéraires, a très souvent été appréciée à contre-sens. On a vu en lui un romantique, un irrationaliste, un contempteur des sciences, un moraliste pénétrant mais amer, misogyne et réactionnaire, et, de plus, peu conséquent avec lui-même. Les wagnériens en ont fait le prophète d'une religion de la musique et de l'art total. Plus récemment, il est devenu un précurseur de l'existentialisme ou d'une philosophie de l'absurde.

Le présent ouvrage entend rectifier cette image. Schopenhauer, successeur authentique de Kant, prolonge la critique de la raison par elle-même et en tire toutes les conséquences. Sa métaphysique de la volonté correspond bien à la physique des forces contemporaine et ne se confond ni avec une philosophie de la décadence ni avec une exaltation mystique. Son pessimisme, ni psychologique ni historique, mais métaphysique, reste une instance critique radicale. Son renversement des philosophies de la conscience ouvrant sur Freud, comme sa confrontation de la tradition biblique occidentale et de la pensée religieuse de l'Inde se sont avérés riches de prolongements.

Biographie

Jean Lefranc, agrégé de philosophie, est maître de conférences honoraire à l'université de Paris Sorbonne dont il a dirigé plusieurs années l'UFR de philosophie. Il a publié sur la philosophie française des XVIIIe et XIXe siècles, sur Kant, Schopenhauer, Nietzsche, Freud.