Considérations morales
facebook twitter

Considérations morales

de

chez Rivages

Collection(s) : Rivages-Poche, n° 181. Petite bibliothèque

Paru le | Broché 93 pages

Public motivé

Poche Livre broché
7.50 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marc Ducassou | précédé d'un essai de Mary McCarthy


Considérations morales

Est-ce que notre aptitude à juger, à distinguer le bien du mal, le beau du laid, est dépendante de notre faculté de penser ? Tant d'années après le procès Eichmann, Hannah Arendt revient dans ce bref essai, écrit en 1970, à la question du mal. Eichmann n'était ni monstrueux ni démoniaque, et la seule caractéristique décelable dans son passé comme dans son comportement durant le procès et l'interrogatoire était un fait négatif : ce n'était pas de la stupidité mais une extraordinaire superficialité. Une curieuse et authentique inaptitude à penser. La question que Hannah Arendt pose est : l'activité de penser en elle-même, l'habitude de tout examiner et de réfléchir à tout ce qui arrive, sans égard au contenu spécifique, et sans souci des conséquences, cette activité peut-elle être de nature telle qu'elle conditionne les hommes à ne pas faire le mal ? Est-ce que le désastreux manque de ce que nous nommons conscience n'est pas finalement qu'une inaptitude à penser ?
Cet essai, paru en 1971 dans la revue "Social research", est le premier écrit concernant "La vie de l'esprit" et constitue le seul texte préparé pour la publication par la philosophe elle-même. Elle y aborde le rapport entre l'aptitude de juger et de distinguer le bien du mal et la faculté de penser, et s'interroge également sur le manque de conscience lié à une inaptitude à penser. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 93 pages
Poids : 64 g
Dimensions : 11cm X 17cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7436-4239-6
EAN : 9782743642396

Du même auteur : Hannah Arendt