Correspondance Alexandre Vialatte-Henri Pourrat, 1916-1959, Volume 7, Les temps noirs. Volume 2, Janvier 1943-décembre 1946
facebook twitter

Janvier 1943-décembre 1946

Correspondance Alexandre Vialatte-Henri Pourrat, 1916-1959, n° 7 Les temps noirs, n° 2

de ,

chez Presses universitaires Blaise Pascal

Collection(s) : Ecritures de l'intime : correspondances, mémoires, autobiographies, n° 23

Paru le | Broché 439 pages

Grand format Livre broché
25.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

textes réunis, présentés et annotés par Dany Hadjadj


Les Presses Universitaires Blaise
Pascal poursuivent la publication
de la Correspondance Alexandre Vialatte-Henri
Pourrat, ensemble épistolaire inédit échangé
entre Alexandre Vialatte (1901-1971) et Henri
Pourrat (1887-1959), de 1916 à 1959.
Après les Lettres de collège (1916-1921), 2001 ;
Lettres de Rhénanie I (1922-1924), 2003 ;
Lettres de Rhénanie II (1924-1927), 2004 ;
Les Grandes Espérances (1928-1934), 2006 ;
De Paris à Héliopolis (1935-1939), 2008,
viennent deux volumes complémentaires qui
ont pour arrière-plan des périodes dramatiques :
Guerre et Occupation pour Les Temps noirs I
(1939-1942) publiés en 2011, Résistance,
Épuration, après-guerre pour Les Temps noirs II
(1942-1946) présentés ici.

Les lettres de 1943 à 1945 permettent de
préciser les relations encore mal connues entre
Pourrat et le Régime de Vichy au moment où
l'Occupation se radicalise. Toujours fidèle à
Pétain, entretenant de bonnes relations avec
l'entourage du "chef français", Pourrat accomplit
avec exactitude sa tâche de subdélégué du
Secours National pour la région d'Ambert, un
travail de terrain qui le conduit à voir de près
certains événements de la Résistance (Affaire
d'Arlanc, etc.) puis de l'Épuration. Certes les
lettres ne fournissent que des indices souvent
discrets, mais l'appareil critique important qui les
éclaire fournit une véritable base de données pour
l'histoire du Livradois-Forez.

Les lettres de 1945-1946, quant à elles,
permettent de suivre le périple de Vialatte,
"correspondant de guerre" envoyé par le journal
L'Époque en Allemagne pour couvrir les procès
de Lunebourg (jugement des criminels nazis du
camp de Bergen-Belsen), puis de Hambourg.
À l'intérêt que présentent les lettres pour l'histoire
d'une époque complexe et trouble, s'ajoute
l'intérêt littéraire de celles-ci. Pourrat continue
à se consacrer avec constance à l'écriture,
resserrant son inspiration autour de trois
domaines majeurs : l'Auvergne, la tradition et les
contes ainsi que l'inspiration chrétienne avec La
Bienheureuse Passion. Vialatte pour sa part hésite
entre journalisme et littérature, la seule voie que
Pourrat, mentor exigeant, l'exhorte à suivre.
En proie aux affres de la création, il s'essaie à
plusieurs romans qui demeureront inachevés mais
constituent cependant un banc d'essai pour Les
Fruits du Congo, dont ils révèlent la genèse.
Ce volume réunit les lettres échangées entre les deux écrivains durant la Seconde Guerre mondiale et l'Occupation. Il rend notamment compte des relations entre H. Pourrat et le régime de Vichy et suit l'itinéraire d'A. Vialatte comme correspondant de guerre. L'appareil critique constitue par ailleurs une source sur l'histoire du Livradois-Forez. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 439 pages
Poids : 766 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84516-689-9
EAN : 9782845166899

Du même auteur : Alexandre Vialatte


Du même auteur : Henri Pourrat