Correspondance de Paul Dukas. Vol. 1. 1878-1914
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 688 pages
Poids : 946 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-10912-7
EAN : 9782330109127

1878-1914

de

chez Actes Sud

Serie : Correspondance de Paul Dukas

Paru le | Broché 688 pages

Tout public

45.00 Disponible - Expédié sous 3 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

rassemblée et présentée par Simon-Pierre Perret


Quatrième de couverture

« Tu me demandes ma biographie ?!! Laisse-moi rire ! J'ai vingt-neuf ans et toutes mes dents et le plus chouette sourire de Paris ! J'ai manifesté dès ma plus tendre enfance des dispositions musicales extraordinaires, je tétais ma nourrice en mesure (à 9/8). [...] J'ai été élève de Dubois et de Guiraud et je me flatte, fichtre, qu'on ne le dirait pas ! etc. etc. J'oubliais de te dire que je suis né à Paris, 10 rue Coquillière le 1er octobre 1865 de parents pauvres, mais honnêtes, et que j'ai composé l'ouverture qui va me faire remonter dans l'opinion des Liégeois comme un bouchon de même métal dans une baignoire, en sortant de servir mon pays et avec le grade de caporal au 74e de ligne. Et ceci se passait dans des temps pas très anciens, soit vers le 15 septembre 1891. Es-tu fixé ? »
(Paul Dukas à Georges Pascal d'Aix, 9 décembre 1893.)

Le volume initial de la correspondance de Paul Dukas, rassemblée et annotée par Simon-Pierre Perret, couvre la période 1878-1914. Ses 704 lettres permettent de suivre le musicien tour à tour étudiant au Conservatoire de Paris et candidat malheureux au Prix de Rome, compositeur en pleine activité créatrice, et enfin critique prolifique et clairvoyant sur les enjeux de la musique française au tournant du XXe siècle. Les lettres de l'année 1914 donnent également un premier aperçu du regard que l'auteur de L'Apprenti Sorcier porta sur la Grande Guerre. Très secret sur sa vie privée, Dukas livre essentiellement dans ses missives un regard aiguisé sur ses contemporains et des témoignages inestimables sur la vie musicale européenne, depuis Paris jusqu'à Bayreuth.

Biographie

Cardiologue de profession, Simon-Pierre Perret (1935-2017) s'est passionné pour la musique française sous la Troisième République. Il est l'auteur des biographies d'Albéric Magnard (Fayard, 2001, avec Harry Halbreich) et de Paul Dukas (Fayard, 2007, avec Marie-Laure Ragot). Cette correspondance est le résultat de sept années de recherches.

Du même auteur : Paul Dukas