Côte d'Ivoire : au coeur du bois sacré
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 312-XLIX pages
Poids : 640 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782747578141

Côte d'Ivoire

au coeur du bois sacré

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Paru le | Broché 312-XLIX pages

Public motivé

31.00 Disponible - Expédié sous 9 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Alpha Oumar Konaré


Quatrième de couverture

Gâte-d'Juaire

Au coeur du bais sacré

Sous la double pression de l'extérieur, avec « le vent d'Est » prolongé par la conférence de la Baule, et aussi de l'intérieur, avec les mouvements de rue et les grèves, le Président Houphouët Boigny et son gouvernement cèdent le lundi 30 avril 1990. Ce jour-là, par décret présidentiel, le multipartisme est restauré en Côte d'Ivoire. Le terme de restauration est approprié ici parce qu'avant l'Indépendance, plusieurs partis politiques fonctionnaient librement dans notre pays dont les plus importants étaient le PDCI-RDA de monsieur Houphouët Boigny et le parti progressiste de monsieur Sékou Sanogo. Ce décret présidentiel, fait majeur de la vie politique nationale, est un acte historique qui marque la victoire de ceux qui, au péril de leur liberté et même de leur vie pour certains, peu nombreux heureusement, revendiquaient le droit d'adhérer librement au parti politique de leur choix. Il faut reconnaître cependant que cette victoire n'aurait pas été possible sans les difficultés énormes que connaissait l'économie nationale et la révolte populaire subséquente. Elle n'aurait pas été possible non plus sans les effets conjugués du « vent d'Est » et de la prise de position historique du Président François Mitterrand. Les tenants du pouvoir, qui jouissaient de privilèges exorbitants leur permettant de réunir entre leurs seules mains la puissance économique et le pouvoir politique, ne pouvaient renoncer de gré à leurs privilèges. Pour les besoins de la cause, ils continuaient de soutenir l'argument selon lequel un parti unique était indispensable pour fédérer les soixante-quatre ethnies du pays en une nation. Le parti unique était alors présenté comme le ciment unificateur absolument nécessaire à la construction de la Nation ivoirienne. Pour cet objectif, cette formation politique a été imposée comme seul parti, parti unique, parti-état bien qu'elle s'en soit toujours défendue.

Biographie

Avocat de profession, Lanciné Gon COULIBALY s'est vite trouvé sur la scène politique ivoirienne. Déjà en 1976 le Président Félix Houphouët-Boigny le nomme au Conseil Economique et Social dont il est le plus jeune membre. En 1980 il est élu Député et Maire, devenant ainsi le tout premier à occuper cette fonction à Korhogo. Au sein de l'Assemblée Nationale il est porté à la Vice-Présidence. En 1983, à la suite de certaines divergences, il est débarqué de la Mairie de sa ville puis de la Vice-présidence du Parlement. En 1985 il est réélu député et redevient Maire de Korhogo en 1990. Maître Lanciné Gon Coulibaly entre en 1993 au gouvernement qu'il quitte en 1997. Il est actuellement Vice-président de l'Union des Rois et Chefs Traditionnels du Grand Nord de la Côte-d'Ivoire.