Critique de la faculté de juger
facebook twitter

Critique de la faculté de juger

de

chez Flammarion

Collection(s) : GF, n° 1088

Paru le | Broché 540 pages

Public motivé

Poche Livre broché
9.50 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduction, présentation, notes, bibliographie mise à jour (2015) et chronologie par Alain Renaut


Longtemps sous-évaluée dans la tradition
exégétique, la Critique de la faculté de juger
(1790) réapparaît aujourd'hui, au fil du
libre dialogue entretenu avec elle par une
série de philosophes contemporains, pour
ce qu'elle est vraiment : le couronnement
du criticisme en même temps que l'un
des plus profonds ouvrages auxquels la
réflexion philosophique a donné naissance. En organisant
sa réflexion autour de trois axes (la finalité de la nature,
l'expérience esthétique, les individualités biologiques),
Kant affrontait le problème de l'irrationnel qui, à travers
le défi lancé aux Lumières par Jacobi, faisait vaciller la
toute-puissance de la raison.

Cette traduction, qui invite à relire la Critique de la faculté
de juger à partir de sa première introduction, laissée inédite
par Kant, montre que consolider la rationalité, c'était aussi
sauver l'unité de la philosophie par la mise en évidence
de l'articulation entre raison théorique et raison pratique.
Véritable lieu de la politique kantienne selon Hannah
Arendt, émergence d'une pensée de la communication
selon Jürgen Habermas ou Karl Otto Apel, la dernière
des trois Critiques constituait ainsi, surtout, la réponse la
plus subtile de la modernité à l'antirationalisme naissant.
Une nouvelle traduction de ce texte qui assure la cohérence du système kantien en répondant à la question : comment articuler en l'homme la soumission à la nature ? Cette réflexion sur la loi et le droit est aussi un texte fondamental d'esthétique. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 540 pages
Poids : 366 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-08-136666-4
EAN : 9782081366664

Du même auteur : Emmanuel Kant