Dandys et excentriques : les vertiges de la singularité

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 383 pages
Poids : 394 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-86311-3
EAN : 9782246863113

Dandys et excentriques

les vertiges de la singularité

de

chez Grasset

Collection(s) : Essai

Paru le | Broché sous jaquette 383 pages

22.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Thierry LIMON DUPARCMEUR (LIBRAIRIE SAINTE-HORTENSE)

C’est un livre qui est sorti discrètement en mars 2019 et qui mérite pourtant largement d’être lu, connu et reconnu.

Denis Grozdanovitch, tennisman-écrivain touche-à-tout, philosophe autodidacte, nous dresse, dans cet ouvrage, le portait de diverses personnalités excentriques qu’il a connues ou découvertes, soit dans la vraie vie, soit au cours de ses lectures.

C’est avec talent, élégance, et une grande érudition, que l’auteur nous fait partager, dans un désordre bien organisé, des rencontres avec des personnages qui l’ont touché à un moment de sa vie (Max, Edouard, Erwann ou Serge B.), mais aussi des réflexions sur des personnalités diverses qui ont marqué leur époque par leur esprit d’indépendance (Baudelaire, Oscar Wilde, Byron, Valéry Larbaud, Léon-Paul Fargue, Albert Cossery). Aucune femme me direz-vous ? Si, tout une partie du livre leur est consacrée. Vous y croiserez Mme du Châtelet, mais aussi Sagan, Lou-Andréas Salomé ou Annemarie Schwarzenbach.

Un livre qui, sans y toucher, nous montre, au fil des pages, que vivre sa singularité est, en réalité, un exercice particulièrement difficile, tellement l’originalité, si vite imitée, se meut rapidement en un nouveau conformisme.

A lire absolument et à méditer dans ce monde qui tend tellement à nous standardiser.

Quatrième de couverture

Au prétexte de s'interroger sur la mystérieuse articulation qui relie le singulier au multiple, Denis Grozdanovitch évoque les figures de quelques réfractaires qui, en réussissant à sauvegarder leur singularité face à la mise en place d'un monde de plus en plus uniformisé, nous montrent peut-être la voie d'une existence moins embrigadée par les slogans du conformisme ambiant. Après un bref aperçu sur les origines du dandysme historique, il brosse donc le portrait de quelques-uns de ces « originaux » croisés au cours de son existence, et esquisse le profil de nombreux autres rencontrés au fil de ses lectures. Cette énumération est, selon sa manière habituelle, farcie d'anecdotes et d'aperçus historiques surprenants et réjouissants. On y découvre, au passage, que nombre d'artistes, d'écrivains ou de personnages de fiction - occasion d'une galerie de portraits de dandys féminins éblouissants - ont cultivé ce qu'il nomme un dandysme minimaliste, c'est-à-dire une attitude de retrait dédiée à la préservation d'un discret bonheur personnel qui, pour être apparemment désengagée, n'en recèle pas moins une valeur d'exemple, y compris sur le plan politique.

Comme dans ses précédents ouvrages, Denis Grozdanovitch alterne ici passages méditatifs et érudits avec des récits pleins de fantaisie et d'humour qui nous invitent à une philosophie dégagée de tout intellectualisme dogmatique.