De l'Afrique : et autres essais
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 241 pages
Poids : 373 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-343-13180-1
EAN : 9782343131801

De l'Afrique

et autres essais

de

chez L'Harmattan

Paru le | Broché 241 pages

26.00 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

présentés et traduits de l'anglais par Étienne Galle


Quatrième de couverture

De l'Afrique et autres essais

Regrouper à la suite de De l'Afrique, la conférence Le Credo de l'Être et du Néant et les essais L'Afrique et son Autre et La Quatrième Scène, c'est faire droit à la continuité d'une préoccupation centrale de Wole Soyinka, celle de mettre au jour le monde africain à partir de lui-même dans le mythe et la littérature.

Il a depuis longtemps été préoccupé par l'idée de saisir son propre monde dans toute sa complexité ainsi que dans ses progressions et ses distorsions contemporaines. Ceci apparaît clairement tant dans ses oeuvres de création que dans l'un de ses premiers essais, La Quatrième Scène, inclus dans le présent recueil. L'insistance qui apparaît dans les essais plus récents prend sa source dans cet effort primitif de résumer sa compréhension de ce monde métaphysique et de sa manifestation dans la psyché sociale yorouba actuelle.

Biographie

Wole Soyinka, né à Abeokuta en pays yorouba au Nigeria en 1934, a été en 1986 le premier Africain à recevoir le prix Nobel de littérature. L'académie suédoise a salué en lui « un écrivain qui met en scène, dans une vaste perspective culturelle enrichie de résonnances poétiques, une représentation dramatique de l'existence ». C'est que Soyinka a représenté, dans son théâtre, sa poésie, ses romans, ses mémoires et ses essais, le drame qu'il vit lui-même dans une lutte politique constante contre la corruption, l'exploitation et l'oppression dans son propre pays et à travers le monde. Chez lui, en conformité avec sa vision africaine du monde, la pensée et l'action sont indissociables. Il vit et pense selon ce qu'il a appelé lui-même un totalisme cosmique se réfléchissant en un totalisme conceptuel.