De la misère symbolique

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 404 pages
Poids : 296 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-08-127082-4
EAN : 9782081270824

De la misère symbolique

de

- L'époque hyperindustrielle
- La catastrophè du sensible

chez Flammarion

Collection(s) : Champs

Paru le | Broché 404 pages

Public motivé

Poche
16.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

De la misère symbolique

Au XXe siècle, le capitalisme consumériste a pris le contrôle du symbolique par son appropriation hégémonique de la technologie industrielle. L'esthétique y est devenue à la fois l'arme et le théâtre de la guerre économique. Il en résulte de nos jours une misère symbolique où le conditionnement se substitue à l'expérience. Cette misère est une honte, la « honte d'être un homme » qu'éprouve parfois le philosophe, et qui est suscitée d'abord aujourd'hui par cette misère symbolique telle que l'ont engendrée les « sociétés de contrôle ».

Il s'agit pour Bernard Stiegler de comprendre les tendances historiques qui ont conduit à la spécificité du temps présent, mais aussi de fourbir des armes : de faire d'un réseau de questions un arsenal de concepts en vue de mener une lutte. Le combat à mener contre ce qui, dans le capitalisme, conduit à sa propre destruction, et à la nôtre avec lui, constitue une guerre esthétique. Elle-même s'inscrit dans une lutte contre un processus qui n'est rien de moins que la tentative visant à liquider la « valeur esprit », comme le disait Paul Valéry.

Biographie

Bernard Stiegler, docteur de l'École des hautes études en sciences sociales, est directeur de l'Institut de recherche et d'innovation (IRI), créé à son initiative au Centre Georges-Pompidou au mois d'avril 2006. Il est également président d'Ars Industrialis et il enseigne la philosophie à l'université de Compiègne et à l'université de Londres. Il est notamment l'auteur de La Technique et le Temps (Galilée, 1994-2001) et de Mécréance et discrédit (Galilée, 2004-2006).

Du même auteur : Bernard Stiegler