De la police en démocratie
facebook twitter

De la police en démocratie

de

chez Grasset

Collection(s) : Essai

Paru le | Broché 375 pages

Tout public

Grand format Livre broché
24.90 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les attentats de ces dernières années semblaient avoir changé les rapports entre la police et la population. Hier accusée de contrôles au faciès et de violence gratuite, elle fut acclamée par le peuple. Mais, rapidement, le classique schéma où police et population, loin de se respecter, s'affrontent et se déchirent, s'est rétabli. Comment expliquer ces rapports ?

Pour la première fois, Sebastian Roché a réuni le fruit de plusieurs années de travail sur le terrain et d'études comparatives pour dresser le portrait d'un couple au bord de la rupture. Au niveau européen, la police française se distingue par la faible satisfaction des citoyens et un déficit de légitimité auprès du public. Notre gouvernement n'a pas su lui faire prendre le tournant démocratique qu'on observe dans les grands pays voisins : faire du service aux citoyens et de l'égalité de traitement des priorités. Confondant force et autorité, oublieuse de l'idée de qualité de service et surtout laissée à elle-même par un pouvoir politique sans vision, la police française aborde mal la question de sa relation aux citoyens. Dans le même temps, la montée des disparités économiques et des identités ethniques ou religieuses complexifie encore la situation. La défiance face au gouvernement ne fait qu'augmenter, le sentiment d'appartenance à une même nation diminuer sur fond de conflits de valeurs. Et la police est de plus en plus prise à partie, particulièrement dans les quartiers défavorisés et chez les jeunes les plus attachés à leur foi, surtout les musulmans. Or, si elle n'agit plus au nom de valeurs partagées, la police rate sa mission essentielle : contribuer à la cohésion de la société.

Dans cette enquête inédite, l'auteur décortique ces rapports pour tirer la sonnette d'alarme et plaider en faveur d'une réforme profonde de la police et la gendarmerie. Car sans une relation forte entre police et population, aucune démocratie ne peut vivre paisiblement. Surtout dans une période marquée par le terrorisme.

Sebastian Roché est un politologue spécialiste de la délinquance et de la police, il est directeur de recherche au CNRS, à Sciences Po Grenoble, et expert pour les Nations unies. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont Police de proximité (2005) et Le frisson de l'émeute. Violences urbaines et banlieues (2006), parus tous deux au Seuil.
Une étude de l'état de la police française et de sa relation avec le peuple. Elle analyse l'affaiblissement de sa légitimité et son comportement face aux minorités sociales. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 375 pages
Poids : 517 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-80614-1
EAN : 9782246806141

Du même auteur : Sebastian Roché