Débat sur l'Etat virtuel
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 205 pages
Poids : 272 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9782724608915

Débat sur l'Etat virtuel

de

chez Presses de Sciences Po

Collection(s) : Collection académique

Paru le | Broché 205 pages

Public motivé

20.50 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

avec la collaboration de Bertrand Badie, Pierre Hassner, Pierre de Senarclens | traduit de l'anglais par Bruno Poncharal


Quatrième de couverture

Ce livre a pour ambition d'ouvrir un débat aujourd'hui réservé à la seule communauté scientifique en faisant connaître au public français l'important ouvrage publié aux Etats-Unis sous le titre The Rise of the Virtual State. Wealth and Power in the Coming Century.

L'œuvre de Richard Rosecrance fait exception en s'interrogeant sur les mutations subies par les politiques conduites par les Etats : l'auteur montre que la richesse des nations repose de plus en plus sur les services, les Etats tirant une part grandissante de leur prospérité d'unités de production situées hors de leurs frontières, en raison notamment des activités des entreprises transnationales. Ces évolutions entraîneraient un nouveau type d'Etat qu'il définit comme «virtuel» et, par conséquent, une transformation radicale des relations internationales.

Bertrand Badie doute que le changement multiforme décrit par Rosecrance jette les bases d'une intégration pacifique, comme celle de nouveaux modes de régulation : on sait que la paix passe par l'invention de la sécurité humaine ; mais on ne sait pas encore quel type de calcul dissuade un Etat de chercher à satisfaire son désir de puissance, ni surtout quelles voies permettent l'intégration des nouveaux acteurs sociaux internationaux.

Pour Pierre de Senarclens, la thèse de Rosecrance procède d'une erreur conceptuelle, puisqu'elle présuppose que l'économie est une réalité autonome, découplée du social et du politique.

Pierre Hassner, lui, défend son collègue d'outre-Atlantique, dont l'originalité réside principalement dans la critique constante des prétentions américaines.

Biographie

Richard Rosecrance est professeur de science politique à l'Université Harvard.

Bertrand Badie est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris.

Pierre Hassner est directeur de recherches émérite à la Fondation nationale des sciences politiques.

Pierre de Senarclens est professeur de relations internationales à l'Université de Lausanne.