Décadence fin de siècle
facebook google+ twitter

Décadence fin de siècle

de

chez Gallimard

Collection(s) : L'esprit de la cité

Paru le | Broché 285 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
23.00 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

Décadence fin de siècle

Les dernières années du XIXe siècle voient triompher la République. Une ère nouvelle commence. À Paris, les Expositions universelles de 1889 et de 1900 donnent la mesure du progrès technique et industriel du pays. Mais la victoire des républicains et l'apothéose d'une nouvelle civilisation, urbaine, technique, matérialiste, font naître un sentiment profond de décadence. Le mot court comme une traînée de poudre, répété par les intellectuels et repris dans les discours des premiers chantres du nationalisme. Hugo est mort. Barrés est né.

Écrivains, publicistes, journalistes rivalisent de pessimisme sur les temps modernes appauvris par la déchristianisation et hantés par la menace révolutionnaire en ces années de misère sociale. On dénonce les progrès de la société démocratique, que le naturalisme dans les romans a dépeinte dans toute son abjection. Resurgit alors le goût pour le morbide, les sciences occultes, l'érotisme faisandé, le satanisme... Voici venue l'époque des imprécateurs qui haïssent le siècle et annoncent la fin des temps. Décadence ! Ce mot-là est associé en effet à la conviction séculaire, théologique, du grand coup de balai qui jettera le monde dans un abîme apocalyptique, d'où l'on espère voir sortir la régénérescence de l'humanité.

Dans cet ouvrage arborescent, Michel Winock explore les peurs, les angoisses, les découragements qui, sous le signe de la décadence, se révèlent également la source féconde d'un renouvellement littéraire et artistique, illustré par de grands auteurs, Barbey d'Aurevilly, Huysmans, Léon Bloy, Octave Mirbeau, Mallarmé, Georges Darien, Pierre Louÿs... La décadence représente aussi bien un état d'esprit et une disposition de l'âme qu'une esthétique.
Une exploration des différentes facettes de la décadence, dans les dernières années du XIXe siècle, qui s'inscrit dans le renouveau littéraire et artistique illustré par Barbey d'Aurevilly, Huysmans, Léon Bloy ou encore Mallarmé. L'auteur montre les divers visages des hantises qui envahissent les esprits en suivant les écrivains qui dévoilent l'esprit commun des élites. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 285 pages
Poids : 325 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-010703-2
EAN : 9782070107032

Du même auteur : Michel Winock