Décolonisations françaises : la chute d'un empire : 1943-1977 Lire les informations techniques

Décolonisations françaises : la chute d'un empire : 1943-1977

De Pascal Blanchard , Nicolas Bancel , et Sandrine Lemaire chez La Martinière

Broché 239 pages
Paru le 09/01/2020
29,90
Disponible - Expédié sous 48h ouvrés

L'empire colonial français se développe au XIXe siècle et devient le deuxième empire le plus vaste du monde, après celui du Royaume-Uni. Les contestations se multiplient dès l'entre-deux-guerres. Mais les bouleversements liés à la Seconde Guerre mondiale accentuent la remise en question de la domination française. Commence dès lors un long processus de décolonisation, qui est aussi le plus long conflit de la France au XXe siècle, depuis les premiers soulèvements en 1943 jusqu'aux dernières indépendances au milieu des années 1970.

Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire évoquent toutes les facettes et les contradictions de ce processus, tantôt marqué par des épisodes d'une violence inouïe, tantôt accompagné de réformes et d'accords bilatéraux maintenant, des décennies plus tard, une forte dépendance des pays décolonisés vis-à-vis de la France. À travers près de 250 photographies, documents de presse ou affiches, ils décryptent l'un des plus grands basculements de l'histoire récente, et posent un regard renouvelé sur les deux faces du miroir colonial.

Avis des lecteurs

MARC G. (le 09/07/2020)

Tres bon

Tres bon

Conseils des libraires

Décolonisations françaises ; la chute d'un empire, c'est un livre qui s'adresse à tout le monde : didactique, pédagogique et en même temps complet. De par leur travail, les auteurs nous oblige à faire un effort de mémoire nécessaire !

UN LIVRE A AVOIR DANS SA BIBLIOTHÈQUE !

Biographie

Benjamin Stora, historien, professeur des universités et président du conseil d'orientation du Musée national de l'histoire de l'immigration, est l'auteur ou coauteur de nombreux ouvrages, notamment La Gangrène et l'oubli, la mémoire de la guerre d'Algérie, Paris, La Découverte, 1991 ; Appelés en guerre d'Algérie, Paris, Gallimard, 1997 ; Algérie, la guerre invisible, Paris, Presses de Sciences Po, 2000 ; Algérie-Maroc : histoires parallèles, destins croisés, Paris, Maisonneuve et Larose, 2004 ; Histoire de la guerre d'Algérie, 1954-1962, Paris, La Découverte, 2004 [1992] ; Messali Hadj, 1989-1974, Paris, Hachette Littérature-poche, 2004 ; La Guerre des mémoires : la France face à son passé colonial, La Tour d'Aigues, Éditions de l'Aube, 2007 ; Les Guerres sans fin, Paris, Stock, 2008 ; Les Clés retrouvées, Paris, Stock, 2015. Il a notamment postfacé Le Grand Repli, Paris, La Découverte, 2015, et Les Guerres de mémoire en France, Paris, La Découverte, 2008.

Achille Mbembe, philosophe, historien, politologue et théoricien du postcolonialisme, est spécialiste de l'histoire de l'Afrique et de la politique africaine. Il est professeur d'histoire et de science politique à l'Université de Witwatersrand à Johannesburg et chercheur au WISER. Il est l'auteur ou le co-auteur de nombreux livres et essais, notamment De la postcolonie. Essai sur l'imagination politique dans l'Afrique contemporaine, Paris, Karthala, 2000 ; Sortir de la grande nuit. Essai sur l'Afrique décolonisée, Paris, La Découverte, 2010 ; Ruptures postcoloniales. Les nouveaux visages de la société française, Paris, La Découverte, 2010 ; Politiques de l'inimitié, Paris, La Découverte, 2016 ; Écrire l'Afrique-Monde. Ateliers de la pensée, Dakar et Saint-Louis-du- Sénégal 2016, Paris, Philippe Rey, 2017. Il a notamment préfacé Le Grand Repli, Paris, La Découverte, 2015, et La Guerre du Cameroun. L'invention de la Françafrique 1948-1971, Paris, La Découverte, 2016.

Pascal Blanchard, historien, chercheur CNRS au Laboratoire Communication et Politique, est spécialiste du « fait colonial », des immigrations et de l'histoire contemporaine, codirecteur du Groupe de recherche Achac (colonisation, immigration, postcolonialisme). Il a publié ou codirigé une soixantaine d'ouvrages, notamment Les Guerres de mémoire en France, Paris, La Découverte, 2008 ; Exhibitions. L'invention du sauvage, Arles, Actes Sud, 2011 ; Les années 30 sont de retour, Paris, Flammarion, 2014 ; L'Atlas des immigrations en France, Paris, Autrement, 2016 ; L'Invention de l'Orient, 1860-1910, Paris, La Martinière, 2016 ; Les Années 30. Et si l'histoire recommençait ? , Paris, La Martinière, 2017 ; Les Années 50. Et si la Guerre froide recommençait ? , Paris, La Martinière, 2018 ; Sexe, race & colonies, Paris, La Découverte, 2018. Il est également l'auteur et/ou réalisateur de plusieurs films documentaires, notamment Noirs de France (France 5, 2012), Les Bleus. Une autre histoire de France (France 2, 2016), Sauvages, au coeur des zoos humains (Arte, 2018) et Décolonisations françaises. Du sang et des larmes (France 2, 2020), et des séries de films courts Frères d'armes, Artistes de France et Champions de France (France Télévisions, 2015-2018).

Nicolas Bancel, historien, professeur ordinaire à l'Université de Lausanne (Suisse), faculté des sciences sociales et politiques (ISSUL/IEP), est spécialiste du fait colonial, des questions postcoloniales et de l'histoire des activités physiques et sportives, et codirecteur du Groupe de recherche Achac (colonisation, immigration, postcolonialisme). Il a publié ou codirigé une soixantaine d'ouvrages, notamment Images et colonies, Paris, BDIC/ACHAC, 1993 ; Images d'empires, Paris, La Documentation française/La Martinière, 1997 ; De l'indigène à l'immigré, Paris, Gallimard, 2008 ; La Fracture coloniale. La société française au prisme de l'héritage colonial, Paris, La Découverte, 2005 ; Human Zoos : Science and Spectacle in the Age of Colonial Empires, Liverpool, Liverpool University Press, 2009 ; Ruptures postcoloniales, Paris, La Découverte, 2010 ; Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d'invention de l'autre, Paris, La Découverte, 2011 ; Le Grand Repli, Paris, La Découverte, 2015 ; The Invention of Race, Londres/New York, Routledge, 2015 ; Sports in Postcolonial Worlds, Londres, Routledge, 2016 ; Sexe, race & colonies, Paris, La Découverte, 2018 ; Le Postcolonialisme ,Paris, PUF, 2019.

Sandrine Lemaire, historienne, agrégée, enseignante en classes préparatoires aux grandes écoles à Reims (France), est spécialiste de l'histoire coloniale française et de la culture coloniale, et codirectrice du Groupe de recherche Achac (colonisation, immigration, postcolonialisme). Elle a publié ou codirigé une douzaine d'ouvrages et collaboré à plusieurs manuels scolaires, notamment L'Afrique, un continent, des nations, Toulouse, Les Essentiels/Milan, 1996 ; Culture coloniale. La France conquise par son empire, Paris, Autrement, 2003 ; Culture impériale 1931-1961. Les colonies au coeur de la République, Paris, Autrement, 2004 ; La Fracture coloniale. La société française au prisme de l'héritage colonial, Paris, La Découverte, 2005 ; L'Illusion coloniale, Paris, Tallandier, 2005 ; Culture postcoloniale 1961-2006, Paris, Autrement, 2006 ; Les Tirailleurs, Paris, Seuil, 2010 ; Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d'invention de l'autre, Paris, La Découverte, 2011 ; Colonial Culture in France since the Revolution, Bloomington, Indiana University Press, 2014. Elle a dirigé le manuel scolaire d'histoire-géographie 4e chez Hachette (2011) et participé à celui d'histoire de Terminales L/ES chez Hatier (2012).