Départs négociés et ruptures conventionnelles : la rupture amiable, la rupture conventionnelle individuelle et collective, la transaction
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 165 pages
Poids : 234 g
Dimensions : 15cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-37890-750-1
EAN : 9782378907501

Départs négociés et ruptures conventionnelles

la rupture amiable, la rupture conventionnelle individuelle et collective, la transaction

de

chez Gereso

Collection(s) : L'essentiel pour agir

Paru le | Broché 165 pages

Tout public

23.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Départs négociés et ruptures conventionnelles

Les départs négociés se sont démocratisés dans les entreprises. Tous les salariés sont concernés, qu'il s'agisse des ouvriers, des employés, des techniciens et des cadres.

Environ 30000 ruptures conventionnelles seraient formalisées chaque mois, et plus de 4 millions depuis leur création !

Comment expliquer ce phénomène ? Le souhait pour l'employeur de bénéficier de la sécurité juridique, la volonté pour le salarié de percevoir l'assurance chômage ou l'intérêt commun de mettre fin rapidement à un litige...

Mais si la rupture amiable, la rupture conventionnelle et la transaction peuvent être considérées comme des accords intéressants, encore faut-il bien les différencier.

Opérationnel et à jour des réglementations les plus récentes, cet ouvrage est rédigé dans un style simple et accessible à tous.

Il permettra aux salariés comme aux employeurs de connaître leurs droits et obligations pour maîtriser toutes les subtilités des départs négociés et ruptures conventionnelles.

Biographie

François Taquet est professeur de droit social dans divers établissements, avocat en droit du travail et protection sociale. Il intervient auprès de nombreux organismes de formation afin d'aider les professionnels dans leurs prises de décisions, li collabore aussi à de nombreuses revues juridiques, tant dans le domaine du droit du travail que celui de la Sécurité sociale.