Dessine-moi un avenir : plaidoyer pour faire entrer le XXIe siècle dans l'école

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 118 pages
Poids : 162 g
Dimensions : 14cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-14112-7
EAN : 9782330141127

Dessine-moi un avenir

plaidoyer pour faire entrer le XXIe siècle dans l'école

de , ,

chez Actes Sud

Collection(s) : Domaine du possible

Paru le | Broché 118 pages

Tout public

16.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Philippe Meirieu | postface de Bernard Stiegler


Quatrième de couverture

Dessine-moi un avenir

Implacable, la crise sanitaire du printemps 2020 a souligné toutes les faiblesses et tous les dysfonctionnements de notre Education nationale : l'école de la République est totalement inadaptée au monde dans lequel nous vivons. Dépassée par la marche du siècle. L'école, notre école, est hors-sol comme notre agriculture, hors-sujet comme notre économie, hors-champ comme notre perspective politique. Le temps est venu de la repenser.

Dans une analyse méticuleuse et lucide, les auteurs mettent des mots clairs sur chacun des maux qu'ils décrivent pour parvenir à des propositions de solutions. Celles-ci, précises et concises, offrent l'espoir qu'il sera enfin possible de faire entrer le XXIe siècle dans l'école.

En rupture avec les approches classiques, la question centrale posée ici est celle des objectifs plutôt que des moyens. Pour transformer notre école devenue « prison » en « école-logis », il est urgent de se demander à quoi correspond la mission scolaire d'instruire, d'éduquer, de socialiser, dans un monde interdépendant, numérisé et soumis aux changements climatiques. Adaptation, entraide, solidarité, échanges de savoir-faire, coopération seront les maîtres mots. Et si l'école ne pourra pas à court terme régler les problèmes que notre société traverse, elle peut en revanche préparer les adultes de demain à y faire face - pour qu'ils puissent les résoudre.

Biographie

Rodrigo Arenas, très tôt engagé en politique (il a été conseiller municipal écologiste dans une ville de banlieue parisienne), a été élu coprésident de la FÇPE en 2018.

Édouard Gaudot, ancien professeur d'histoire puis conseiller politique au Parlement européen à Bruxelles, est un essayiste engagé pour l'écologie, l'Europe et l'éducation.

Nathalie Laville, journaliste après avoir été professeur d'histoire, syndicaliste engagée et militante associative écologiste, est aujourd'hui élue parisienne.