Ecris-moi à Mexico : correspondance inédite 1941-1942. Victor Serge au Mexique : le dernier exil
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 237 pages
Poids : 207 g
Dimensions : 13cm X 17cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-9545163-5-6
EAN : 9782954516356

Victor Serge au Mexique

le dernier exil

de ,

chez Signes et Balises

Paru le | Broché 237 pages

17.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

« ... mes valises sont enfin arrivées de Ciudad Trujillo (ça te donne une idée de la facilité de voyager) et j'y ai retrouvé un carnet datant de nos premiers jours où j'avais noté beaucoup de choses sur toi. Ça a été comme si par miracle du étais entrée, comme si j'avais pu te prendre pour un centième de seconde dans mes bras, la sensation de toi, de cette merveilleuse allégresse de t'avoir, de t'aimer, d'être aimé de toi, d'avoir ton sûr amour, ta chaleur, ta lumière. Pas de mots, cela dépasse tellement la pensée. »

Mars 1941. Victor Serge doit fuir la France occupée et le Mexique est le seul pays à lui accorder un visa. Il quitte Marseille sur le navire Capitaine Paul-Lemerle, laissant sur le quai sa compagne, Laurette Séjourné.

Le voyage est éprouvant : il lui faudra six mois pour gagner Mexico, via Saint-Domingue et Cuba. Les persécutions administratives sont innombrables, l'attente, insoutenable.

Laurette ne parvient à le rejoindre qu'un an plus tard.

Voici les lettres, inédites, échangées durant ces longs mois de séparation, la « séparation vaincue ». Des lettres poignantes et belles. Les lettres d'amour de réfugiés.

Précédé de « Victor Serge au Mexique : le dernier exil », de l'historien Adolfo Gilly.

Biographie

Victor Serge (1890-1947) : journaliste, photographe, chroniqueur, typographe, poète, romancier, anarchiste puis communiste, révolutionnaire... et avant tout visionnaire et plus lucide que tout autre sur l'humanité, sa grandeur et ses dérives.
Actif aux côtés des bolcheviques qu'il rejoint dès les premiers temps de la révolution russe, il en dénonce rapidement les excès, subit maintes persécutions et doit quitter l'URSS pour la France en 1936. La seconde guerre mondiale l'oblige en 1941 à un nouvel - et dernier - exil, au Mexique où Laurette Séjourné, sa seconde compagne, l'y retrouve en 1942.

Laurette Séjourné (1911-2003) travaille d'abord dans le cinéma puis, après avoir rejoint Victor Serge au Mexique, y étudie l'archéologie et l'ethnologie, et devient une spécialiste reconnue des Aztèques.
Victor Serge et Laurette Séjourné ont tous deux vécu ensuite au Mexique, jusqu'à leur mort.