Elle savait

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 440 pages
Poids : 450 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7021-4281-3
EAN : 9782702142813

Elle savait

de

chez Calmann-Lévy

Collection(s) : Robert Pépin présente...

Paru le | Broché 440 pages

21.90 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

roman traduit de l'anglais par William Olivier Desmond


Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Béatrice Leroux Librairie Gibert Jeune, Paris 5e

Deux heures du matin dans le métro de New York, un wagon quasiment vide avec seulement six passagers dont Jack Reacher et une femme, possible candidate à un attentat suicide si l’on se fie à la liste – en onze points pour les femmes et douze pour les hommes – établie par le contre-espionnage israélien. Mais il se trouve qu’elle se suicide bien après que Reacher ait essayé de parlementer avec elle et sans faire d’autres victimes. Étrange ? Que s’était-il passé dans la vie de cette femme avant ? La mort de Susan Mark va attirer beaucoup de monde, beaucoup trop au goût de Reacher : le FBI, la police de New York, la CIA, de mystérieux riches ukrainiens et un candidat au poste de sénateur. Ils sont tous persuadés que Susan a donné quelque chose à Reacher avant de mourir. Bien sûr que non, mais comment le prouver ? En prétendant le contraire ? Et c’est là où tout se gâte pour notre enquêteur, mais faisons-lui confiance. Jack Reacher est un ancien de la police militaire, vagabonde dans les rues avec pour seules possessions dans ses poches, une brosse à dents de voyage, une carte de crédit et son passeport périmé, mais surtout pas de téléphone portable : il est anti nouvelles technologies ! Bien que SDF, il ne dort pas dans la rue, il nous montre (oserions nous le faire ?) comment négocier une nuit dans un hôtel de luxe pour 100 dollars maximum. Quand il n’est pas poursuivi, Jack passe ses journées dans les parcs, les librairies et à manger (mal) des pancakes-bacon et boire beaucoup beaucoup de café américain ! Un grand nombre d’amateurs de romans policiers a sûrement déjà lu Lee Child. Eh bien moi, j’ose l’avouer, jamais ! Cette première fois est une vraie belle découverte ! Et ce Jack Reacher je le fais entrer, sans hésitation, dans le cercle de mes enquêteurs préférés.

Quatrième de couverture

Ligne 6 du métro de New York. Monté à la station Bleeker, l'ex de la police militaire Jack Reacher remarque qu'il n'y a que cinq passagers dans le wagon et que le cinquième, Susan Mark, a tout de la terroriste prête à se faire sauter pour Allah. Et la rame se dirige vers la gare de Grand Central...

Sauf qu'il est 2 heures du matin et que faire exploser une bombe sous une gare presque vide à cette heure ne tient pas debout. Pourtant, selon les critères du Mossad, Susan correspond en tous points à l'auteur potentiel d'un attentat suicide. Reacher s'approche d'elle et, alors qu'il est sur le point de la désarmer, elle se suicide sous ses yeux.

L'enquête montre vite qu'il s'est passé quelque chose entre Reacher et Susan avant son décès. Et ce quelque chose, al-Qaida, le FBI, le NYPD, la CIA, les Russes et un sénateur encombrant le veulent.

Biographie

Après dix-huit années consacrées aux programmes télévisuels de Granada. Lee Child se lance dans l'écriture et publie son premier roman à quarante ans. Le succès est immédiat et ne se démentira jamais au fil des seize ouvrages qu'il consacrera à son héros, Jack Reacher.

Du même auteur : Lee Child