Eloge de l'ombre
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 90 pages
Poids : 140 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-86432-652-6
EAN : 9782864326526

Eloge de l'ombre

de

chez Verdier

Paru le | Broché 90 pages

Public motivé

16.50 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface et traduction du japonais par René Sieffert


Quatrième de couverture

«Car un laque décoré à la poudre d'or n'est pas fait pour être embrassé d'un seul coup d'oeil dans un endroit illuminé, mais pour être deviné dans un lieu obscur, dans une lueur diffuse qui, par instants, en révèle l'un ou l'autre détail, de telle sorte que, la majeure partie de son décor somptueux constamment caché dans l'ombre, il suscite des résonances inexprimables.

De plus, la brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l'agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d'air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l'homme à la rêverie. N'étaient les objets de laque dans l'espace ombreux, ce monde de rêve à l'incertaine clarté que sécrètent chandelles ou lampes à huile, ce battement du pouls de la nuit que sont les clignotements de la flamme, perdraient à coup sûr une bonne part de leur fascination. Ainsi que de minces filets d'eau courant sur les nattes pour se rassembler en nappes stagnantes, les rayons de lumière sont captés, l'un ici, l'autre là, puis se propagent ténus, incertains et scintillants, tissant sur la trame de la nuit comme un damas fait de ces dessins à la poudre d'or.»

Avis des lecteurs

Monique L. le 16/04/2019

Une lecture agréable, sans effort de concentration...

Je m'attendais à quelque chose de plus "philosophique" et j'ai finalement découvert une petite étude sur les avantages et les inconvénients de l'attachement au passé. L'auteur lui-même, bien qu'appréciant l'ombre qui caractérisait les maisons japonaises, "un univers ambigu où l'ombre et la lumière se confondent", avoue profiter volontiers du confort moderne en l'incluant esthétiquement le plus possible à l'habitat traditionnel. Il déclare que l'hygiénisme combat trop le charme d'antan (Ah! les pages sur les petits coins...). Un moment de lecture sans effort (l'opuscule est bien écrit et de facture simple), agréable, mais qui ne nourrit pas particulièrement l'esprit. Je m'attendais à quelque chose dans la lignée du "Tournoi de go" de Kawabata.

Du même auteur : Jun'ichiro Tanizaki