Eloge des mauvaises herbes
facebook google+ twitter

Eloge des mauvaises herbes

ce que nous devons à la ZAD

chez Les Liens qui libèrent

Collection(s) : Poche +

Paru le | Broché 206 pages

Tout public

Poche Livre broché
7.90 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de David Graeber | traduit par Alice Leroy | avec les contributions de Olivier Abel, Christophe Bonneuil, Patrick Bouchain et al.


(Le comptoir des lettres)

Quand des auteurs d'horizons différents parlent de la ZAD, ça nous rappelle à quel point cette expérience donne de l'espoir pour un avenir meilleur, bien qu'il y ait encore du chemin à parcourir !

VIVIFIANT !

Éloge des mauvaises herbes

Dans un monde où tout doit être normé, homogénéisé, Notre-Dame-des-Landes a inventé de nouvelles formes de vie et de liberté. C'est une percée de mauvaises herbes que l'État n'a pas réussi à arracher.

Leurs racines toujours présentes prolifèrent jusque dans les esprits d'intellectuels de tous horizons. Sur la ZAD, malgré son évacuation partielle en 2018 et la violence que l'Etat y a déversé, on continue de se battre pour exister en commun... On sort de l'emprise du marché en construisant sa cabane en terre-paille. On redonne du sens au travail en élevant des vaches et en prenant soin de la forêt. Ce n'est pas une utopie, c'est notre réalité de demain qui prend forme sous nos yeux.
Des intellectuels, des artistes et des écrivains expliquent ce que représente pour eux la ZAD créée en 2008 sur 1.650 hectares de bocage pour empêcher la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Outre la préservation d'un territoire géographique, ce mouvement est pour eux une alternative au système économique actuel, une utopie du vivre-ensemble ou encore une expérience d'autogestion. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 206 pages
Poids : 128 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
EAN : 9791020908117