Emile Le Camus (1839-1906) : son rôle au début de la crise moderniste et lors de la séparation de l'Eglise et de l'Etat Lire les informations techniques

Emile Le Camus (1839-1906) : son rôle au début de la crise moderniste et lors de la séparation de l'Eglise et de l'Etat

De Yves Blomme chez L'Harmattan

Broché 480 pages
Paru le 01/01/2002
42,00
Disponible - Expédié sous 18 jours ouvrés

A la charnière des XIXe et XXe siècles, trois évêques français, réputés libéraux, allaient adopter une position minoritaire lors de la crise moderniste, ainsi qu'à l'occasion de la Séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ce sont : Mgr Eudoxe Mignot, à Albi, Mgr Lucien Lacroix, à Tarentaise, et Mgr Emile Le Camus, à La Rochelle.

Le particularisme de ce dernier remontait cependant plus haut. Engagé de longue date dans le mouvement biblique catholique débutant, il n'avait eu de cesse de tenter de parvenir à l'épiscopat dans le but d'entreprendre la rénovation du catholicisme par la réforme des études dans les séminaires. Parvenu à ses fins, il aura surtout à faire face à la crise ouverte entre l'Eglise et la République, dans laquelle il se démarquera encore en appelant de ses vœux la Séparation.

L'étude de ce personnage hors normes permet d'éclairer d'une façon neuve bien des problèmes qui se sont alors posés à l'Eglise de France.

Biographie

L'abbé Yves Blomme, né en 1948, enseigne l'Histoire de l'Eglise à la faculté de théologie de l'Université Catholique de l'Ouest depuis une quinzaine d'années. Il est aussi connu pour ses travaux archéologiques qui portent principalement sur le style gothique de l'Ouest de la France, ainsi que pour sa contribution à la cause de béatification des prêtres déportés sur les pontons de Rochefort.

Emile Le Camus (1839-1906) de Yves Blomme chez L'Harmattan