Enfances handicapées : une marge indépassable ? : ethnocritique de la littérature de prime jeunesse
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 328 pages
Poids : 540 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8143-0604-2
EAN : 9782814306042

Enfances handicapées

une marge indépassable ?
ethnocritique de la littérature de prime jeunesse

de

chez PUN-Editions universitaires de Lorraine

Collection(s) : EthnocritiqueS : anthropologie de la littérature et des arts

Paru le | Broché 328 pages

Public motivé

15.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Jean-Marie Privat


Quatrième de couverture

Enfances handicapées : une marge indépassable ?

Ethnocritique de la littérature de prime jeunesse

Ce livre porte sur les représentations narratives et iconographiques des corps handicapés de l'enfant et de l'adolescent handicapés, au coeur d'un corpus varié d'albums, de bandes dessinées, de romans ainsi que de pièces de théâtre. Ces textes de littérature de jeunesse contemporaine se prêtent ici à une approche ethnocritique qui croise poétique des textes littéraires (ainsi qu'ici des images) et anthropologie du symbolique. Les corps handicapés sont donnés à voir dans leur pluralité et à travers deux postures opposées quoique parfois complémentaires : l'une centrée sur la sur-visibilité (et même parfois sur l'anormalité) du corps handicapé et l'autre centrée, à l'inverse, sur son effacement ou son euphémisation, à l'origine parfois d'une forme de liminarité plus ou moins sublimée. Nombre d'images référentielles, métaphoriques ou métonymiques ainsi qu'euphémiques se déploient au sein des récits : le corps dévoilé ou voilé, le corps incarné et/ou désincarné, le corps singulier (foncièrement singularisé) ou à l'inverse le corps normalisé (et même parfois « réparé »), le corps animalisé et notamment le « corps ailé », le corps réel ou imaginaire, le corps prothétique, le corps-prison, ou encore le corps-fauteuil. Or, ces différentes mises en scène du « corps fermé » et du « corps ouvert » dialoguent souvent, à travers notamment le rapport texte/images des livres. Quels sont les enjeux éthiques et éducatifs d'une « stylisation » littéraire du handicap et des formes d'ensauvagement symbolique de ses représentations contemporaines ? Et quelles sont les stratégies de dépassement et/ou de transcendance du handicap qu'offrent les activités ludiques, artistiques, oniriques ou encore critiques ? Se dévoilerait-il ainsi un nouveau regard, un nouvel art ?

Biographie

Eugénie Fouchet est docteure ès lettres à l'Université de Lorraine (CREM). Ses travaux portent principalement sur les représentations du handicap en littérature de jeunesse ainsi que sur l'ethnocritique de la littérature de jeunesse.