Enquête sur la mort de Dieu : Nietzsche contre le Crucifié

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 173 pages
Poids : 212 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-916053-52-3
EAN : 9782916053523

Enquête sur la mort de Dieu

Nietzsche contre le Crucifié

de

chez Editions Tempora

Collection(s) : Le cri de la chouette

Paru le | Broché 173 pages

Public motivé

20.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Nietzsche inspire aujourd'hui les artistes aussi bien que les chefs d'entreprises, les libertaires comme les réactionnaires. Chez lui, volonté de puissance et soif de liberté se conjuguent pour offrir à l'homme moderne une vision « cruelle » de l'existence où l'Autre - avec un petit ou un grand « a » - semble n'avoir pas droit de cité. Nous vivons en effet une époque que l'on pourrait qualifier de nietzschéenne : culte de l'individualisme, apologie du relativisme et glorification du corps. Mais d'où vient cette audace ? Elle prend sa source dans un meurtre, le meurtre de Dieu. La civilisation occidentale contemporaine a été bâtie sur la mort de Dieu proclamée par Nietzsche. D'où vient cette pensée, comment a-t-elle pris naissance, sur quel fondement a-t-elle pu s'élaborer ? Ne risque-t-elle pas de voir apparaître, comme au dernier acte du Don Giovanni de Mozart, le spectre du Commandeur venu demander des comptes à son assassin ?

La question que pose Alain Durel dans ce petit livre limpide et très documenté est la suivante : d'où Nietzsche tient-il que le christianisme soit la négation de la vie ? Ne serait-ce pas de son vieux maître ? En « tuant le père », Nietzsche croit tuer Dieu mais il ne fait que renverser une idole pour en ériger une plus redoutable : le Surhomme, dont nous connaissons aujourd'hui les sinistres figures.

Biographie

D'abord comédien et metteur en scène, Alain Durel est l'auteur de deux pièces, Révélation, montée au théâtre du Lucernaire et Le siècle des lumières, au théâtre de la Main d'Or, puis au festival d'Avignon. Après des études de philosophie et de sciences sociales, il s'engage dans le mouvement social et collabore pendant un an au Combat syndicaliste et aux Temps Maudits, revues d'inspiration alter-mondialiste. Il se lance ensuite dans l'écriture avec L'empire des choses, L'Harmattan, 2004, La quête, Presses de la Renaissance, 2006 et Eros transfiguré, Cerf, 2007. Il collabore à de nombreux journaux et revues, Contacts, Orthodoxie, L'Humanité, Elle. Alain Durel travaille actuellement à la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, anime un atelier théâtre et collabore à la revue La Nef.