Et pourtant, Christ nous avait libérés du sacré
facebook google+ twitter

Et pourtant, Christ nous avait libérés du sacré

essai

de

chez Golias

Paru le | Broché 119 pages

Tout public

Grand format Livre broché
13.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Et pourtant

Christ nous avait libérés du sacré

Le langage commun a tendance à confondre les termes religieux et sacré : art sacré, musique sacrée, etc. Et pourtant, si le religieux semble fait pour relier l'humain au divin, le sacré, étymologiquement, désigne ce qui est séparé. Il trace une frontière infranchissable (sous peine de sacrilège) entre le domaine divin et tout le reste, qualifié de profane (étymologiquement : hors du temple).

Jésus, le Christ, détruit de fond en comble ce modèle de sacralité païenne et séparatrice. Au lieu d'isoler le divin et l'humain, il les met en étroite communion, en lui-même qui est pleinement divin et pleinement humain, mais aussi dans la morale qu'il propose : « Ce que vous faites au plus désolant des humains, c'est à Dieu que vous le faites ».

Comment comprendre, dès lors, que la plupart des Églises chrétiennes aient réintroduit une sacralité séparatrice et donc païenne dans leurs liturgies, leurs pratiques de piété, la formulation de leurs dogmes, leurs principes éthiques et leur organisation institutionnelle ?
Une réflexion sur les symboles religieux chrétiens et sur la place qu'ils doivent prendre dans la société civile. Signes ostentatoires de la foi, ces objets s'affichent au cou des croyants, à l'intérieur et à l'extérieur de leurs bâtiments, ayant déclenché tour à tour les plus nobles motivations (rassemblement, charité, etc.) comme les pires (Inquisition, croisades, etc.). ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 119 pages
Poids : 301 g
Dimensions : 14cm X 14cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35472-271-5
EAN : 9782354722715

Du même auteur : Michel Barlow