Etrangers à la carte : l'administration de l'immigration en France (1945-1975)
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 402 pages
Poids : 560 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782246658016

Etrangers à la carte

l'administration de l'immigration en France (1945-1975)

de

chez Grasset

Paru le | Broché 402 pages

Public motivé

Impression à la demande
28.40 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Étrangers à la carte
L'administration de l'immigration en France (1945-1975)

Les lois sur l'immigration se succèdent en France, et pourtant, il est rarement question des conditions dans lesquelles elles sont appliquées. Or leurs objectifs - affichés ou non - et leurs effets ne se mesurent pas devant les députés, mais dans les bureaux de l'administration.
De 1945 à 1975, plusieurs millions d'étrangers sont ainsi venus travailler en France. Pourquoi certains ont-ils été autorisés à s'installer quand d'autres ont dû repartir ? Dans quelles conditions les uns ont-ils réussi à devenir français alors que les autres sont restés étrangers ? Les règles sont-elles les mêmes pour tous ou relèvent-elles d'un régime « à la carte » qui ne dit pas son nom ? Au-delà des principes établis par le droit, ce livre nous plonge au coeur des pratiques de ceux qui, au nom de l'Etat, sont chargés d'octroyer cartes de séjour, cartes de travail, et naturalisations.
En se fondant sur des entretiens avec d'anciens agents de préfecture et l'étude exhaustive de 1600 dossiers individuels d'étrangers, cet ouvrage nous fait comprendre pour la première fois, loin des fantasmes et des discours obligés, comment se prennent les décisions au quotidien. Il dévoile des différences de traitement d'un cas à l'autre, d'une nationalité à l'autre. Au fil des pages, on découvre l'écart qui sépare l'action visible des pouvoirs publics et la pratique discrète de chaque fonctionnaire.

Biographie

Alexis Spire est chargé de recherches au CNRS (CERAPS, université de Lille II). Il est l'auteur d'une thèse de sociologie, soutenue à l'université de Nantes, dont est tiré cet ouvrage.