Face au mal
facebook google+ twitter

Face au mal

le conflit sans la violence
conversation avec Régis Meyran

de ,

chez Textuel

Collection(s) : Conversations pour demain

Tout public
17,00 En stock - Expédié lundi
Ajouter au panier Frais de livraison

Face au mal

Le conflit sans la violence

Conversation avec Régis Meyran

Violence sans limites, haine raciste, repli identitaire : le mal progresse, partout dans le monde, et n'épargne pas la France. Michel Wieviorka lance ici une proposition apparemment iconoclaste : pour guérir le mal, il faut plus de conflit.

Le mot de « mal » peut surprendre de la part du sociologue. C'est pourtant, avec l'antidote qu'il met en avant, le conflit, ce qui fait la force et l'originalité de sa réflexion.

Pour faire face au mal, il est vain de céder à l'incantation d'une société harmonieuse, et il ne suffit pas de promouvoir le lien social, l'unité nationale, l'égalité républicaine, l'intégration de tous... Non, l'urgent est d'encourager le débat et de reconnaître le conflit, mais pas la violence, pour qu'ils se substituent à la crise.

Pour Wieviorka, nous avons besoin de plus de relations conflictuelles. Il est grand temps, selon lui, de penser le conflit et sa « ré-institutionnalisation », la réinvention du mouvement social et son traitement politique - là réside l'espoir de sortir de la violence brute.
Le sociologue s'interroge sur le mal et explique que le débat et le conflit peuvent être des remèdes efficaces à la haine et à la violence. ©Electre 2018

Du même auteur : Michel Wieviorka


Du même auteur : Régis Meyran