Faire communauté en société : dynamique des appartenances collectives
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 248 pages
Poids : 396 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7535-1029-6
EAN : 9782753510296

Faire communauté en société

dynamique des appartenances collectives

chez Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Le sens social

Paru le | Broché 248 pages

Public motivé

Impression à la demande
18.00 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

postface Jean-Paul Willaime


Quatrième de couverture

Le sens social

Les notions de « communauté » et « société » mettent en évidence deux configurations sociales où varie la place de l'individu et du groupe dans les pratiques sociales. La « communauté », issue de la description empirique d'une variété de processus sociaux, est en permanence bousculée par la « communauté » comme idéal et prescription normative. C'est pourquoi l'analyse du processus visant à « faire communauté » passe aussi par l'appréhension de la façon dont les groupes se considèrent ou se construisent mutuellement. Tension fondamentale abordée par les auteurs classiques de la sociologie, la relation entre les concepts de communauté et de société demeure au centre de la réflexion théorique contemporaine. La synthèse des débats francophones (marqués par l'historicisme), germanophones (les notions de « Gemeinschaft » / « Gesellschaft » de Tönnies, Weber, Luhmann), anglophones (les « community studies ») et italophones (Roberto Esposito) constitue l'un des points forts du présent ouvrage.

L'ouvrage donne également donc une place importante aux études empiriques qui, à partir de terrains variés, permettent d'illustrer la diversité des formes sociales communautaires. Il permet de confronter, sur le plan scientifique, définitions objectives, subjectives et intersubjectives de la communauté, en balançant entre « densité » du lien social, degré d'identification des individus au groupe et identification des groupes entre eux.

Les enjeux liés à l'instrumentalisation du fait communautaire se sont largement exacerbés et témoignent de l'importance du regard critique porté sur ces notions. Face au processus tant décrit d'individualisation, il importait d'examiner et d'analyser comment ces formes sociales existent, se construisent, cohabitent, interagissent et se transforment mutuellement, dans la variété des contextes sociaux et des perspectives scientifiques. Telle est l'ambition de cet ouvrage collectif.

Biographie

Ivan Sainsaulieu est sociologue et politiste, membre du LISE (CNAM/CNRS, UMR 5262).

Monika Salzbrunn est professeure ordinaire en religions, migrations et diaspora à l'université de Lausanne et membre de l'Institut des sciences sociales des religions contemporaines.

Laurent Amiotte-Suchet est maître assistant à l'Observatoire des religions en Suisse (ORS) de l'université de Lausanne.