Faust
facebook twitter

Faust

seconde partie de la tragédie

de

chez Gallimard

Collection(s) : Folio théâtre, n° 201

Paru le | Broché 468 pages

Poche Livre broché
9.10 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

édition présentée et annotée par Jean-Louis Backès | traduction de Suzanne Paquelin


Faust

Seconde partie de la tragédie

Il faut plus de vingt heures pour jouer sur un théâtre l'intégralité du Faust. Pour l'écrire il a fallu à Goethe plus de
soixante ans. Deux projets le fascinaient, quand il avait vingt ans : raconter, pour la scène, un épisode de l'histoire allemande ; donner, pour la scène, une nouvelle version d'une légende allemande traditionnelle.

Il termine et fait jouer Götz von Berlichingen dès 1773. C'est seulement en 1790 qu'il publie un fragment du Faust, en 1808 qu'il donne la première partie de la tragédie. Il ne cesse pas pour autant de penser à la suite, qu'il « boucle » quelques mois avant sa mort, en 1832, et qui paraîtra de manière posthume. Hélène de Troie domine cette seconde partie de la tragédie ; Marguerite régnait sur la première, mais elle revient à la fin de l'ensemble, lorsqu'une réponse est donnée à la question initiale : Faust sera-t-il damné, comme il l'était systématiquement dans la tradition populaire ?

Un jeu drôle et tragique fait se rencontrer, d'un bout à l'autre de l'oeuvre, Méphistophélès, « l'esprit qui toujours nie », et « l'Éternel féminin ».
Toujours accompagné de Méphistophélès, Faust est appelé auprès de l'empereur. Pour amuser la cour, à l'aide de Wagner, son fidèle étudiant, il ramène sur terre les fantômes d'Hélène et de Pâris. Tombant sous le charme d'Hélène, Faust demande à Méphistophélès de voyager dans le temps pour rejoindre la Grèce antique. Après un amour passionné, les amants se séparent et Faust revient à son époque. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 468 pages
Poids : 240 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-277950-3
EAN : 9782072779503

Du même auteur : Johann Wolfgang von Goethe