François Mitterrand : un siècle de passions
facebook twitter

Fiche technique

Format : Cartonné
Nb de pages : 179 pages
Poids : 1015 g
Dimensions : 22cm X 30cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7373-6103-6
EAN : 9782737361036

François Mitterrand

un siècle de passions

de

chez Ouest-France

Collection(s) : Beaux livres

Paru le | Cartonné 179 pages

Tout public

14.90 Indisponible

Quatrième de couverture

Marqué par cinquante ans d'opposition au gaullisme et trente-cinq ans d'engagement pour incarner un socialisme à la française, le destin politique de François Mitterrand s'est accompli dans ses fonctions de président de la République quatorze années durant. De celui qui fut le plus jeune ministre de toutes les Républiques, on avait parlé comme d'un ambitieux impatient. Le politologue Alain Duhamel l'a décrit comme un artiste affranchi souverainement des lois ordinaires de la morale. Dans son parcours, l'historien René Rémond distingua au contraire, dès 1977, l'itinéraire d'un homme d'État : L'unité d'une personnalité, la permanence d'un tempérament, la cohérence d'une réflexion, une trajectoire parfaitement rectiligne, un dessein invariable : réconcilier justice et liberté. Ses deux septennats ont mis le président aux prises avec les rudes réalités de la conjoncture internationale, sans qu'il cesse d'être un Européen obstiné. Par des images parfois inconnues, à travers les témoignages de ceux qui militèrent et gouvernèrent avec lui ou furent ses adversaires, cet ouvrage retrace une destinée d'exception. Il n'élude pas les polémiques que suscitèrent des fidélités amicales complexes, une vie privée compliquée et des décisions publiques parfois mal comprises mais toutes éclairées d'une obsession : laisser une trace dans l'Histoire.

Biographie

Deux fois lauréat de l'Académie française, Charles-Louis Foulon a récemment publié, aux Éditions Ouest-France, Jean Moulin, la passion de la République (prix littéraire de la Résistance) et Charles de Gaulle, la passion de la France.
Docteur en études politiques et en histoire, remarqué par le prix Nobel René Cassin pour l'exactitude et la sérénité de ses premiers écrits, Charles-Louis Foulon fut, de 1982 à 1998, adjoint de l'administrateur général du Mobilier national qui aménage les lieux du pouvoir. Au sein de la « maison présidentielle », il a pris des notes sur ce qu'il observait, poursuivant ses réflexions d'historien.
Grâce à une documentation enrichie pendant cinquante ans, il éclaire des décennies de notre histoire commune. Il nous livre une vision distanciée du parcours d'un artiste de la politique, obsédé par sa postérité, mais assez lucide pour avoir affirmé que l'espérance incarnée par le pouvoir politique peut être illusoire.