Gardien de camp : tatouages et dessins du goulag
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 127-74 pages
Poids : 855 g
Dimensions : 22cm X 30cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-940523-02-3
EAN : 9782940523023

Gardien de camp

tatouages et dessins du goulag

de

chez Ed. des Syrtes

Paru le | Broché 127-74 pages

Tout public

29.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

publié sous la direction d'Elisabeth Anstett et Luba Jurgenson | traduit du russe par Luba Jurgenson


Quatrième de couverture

La connaissance de l'univers du Goulag peut désormais prendre appui sur un document singulier : un album regroupant les dessins effectués par Dantsig Baldaev, officier du ministère de l'Intérieur soviétique, longtemps membre de l'institution concentrationnaire et pénitentiaire. Loin d'en faire l'apologie, cet ouvrage vise à donner les moyens d'en comprendre la portée et l'intérêt, en accompagnant le fac-similé de l'original d'une version traduite en français et d'une série de textes explicatifs.

Les soixante-quatorze pages de l'Album, constitué par Baldaev lui-même et contenant une sélection de ses dessins réalisés de 1949 à 1989, représentent ainsi un document incomparable. Certaines de ces pages offrent notamment l'opportunité de disposer pour la première fois d'une mise en images du fonctionnement interne des camps soviétiques dans ses aspects les plus terribles et les plus violents.

Biographie

Élisabeth Anstett est anthropologue, chargée de recherche au CNRS et membre de l'Iris (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux). Ses travaux portent sur les usages sociaux de la culture matérielle, plus particulièrement dans les anciens espaces soviétiques, et explorent la question des traces laissées par l'expérience de la violence extrême. Elle a notamment publié (avec Luba Jurgenson) Le Goulag en héritage, pour une anthropologie de la trace (Paris, Pétra, 2009) et, plus récemment (avec Jean-Marc Dreyfus), Cadavres impensables, cadavres impensés, approches méthodologiques des corps dans les violences de masse et les génocides (Pétra, 2012).

Luba Jurgenson est maître de conférences à Paris-Sorbonne en littérature russe, membre du Circe (Centre interdisciplinaire de recherches centre-européennes) et codirectrice (avec Alexandre Prstojevic) du séminaire « Récit, Fiction, Histoire » à l'EHESS (CRAL). Son travail porte sur la représentation littéraire des violences extrêmes, essentiellement nazies et soviétiques. Elle a été maître d'oeuvre de l'édition complète des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov (Lagrasse, Verdier, 2003). Parmi ses publications : L'Expérience concentrationnaire est-elle indicible ? (Paris, Le Rocher, 2003), Le Goulag en héritage, pour une anthropologie de la trace (avec Élisabeth Anstett, Paris, Pétra, 2009), Création et tyrannie (Sulliver, 2009), Des témoins aux héritiers, la Shoah et la culture européenne (avec Alexandre Prstojevic, Pétra, 2012).