Georges Malo : du promoteur Art nouveau à l'architecte des premières salles de cinéma Lire les informations techniques

Georges Malo : du promoteur Art nouveau à l'architecte des premières salles de cinéma

De Olivier Barancy chez Le Cercle Guimard

Broché 142 pages
Paru le 15/12/2021
29,00
Indisponible

Georges Malo, du promoteur Art nouveau à l'architecte des premières salles de cinéma

Reconstituer la carrière de Georges Malo était un défi, d'autant que le départ dans la vie du futur architecte est atypique puisqu'il est né à Paris, en 1866, de père et mère inconnus. Totalement autodidacte, Malo réussit assez vite à édifier des immeubles de rapport à Vincennes, où il ouvre son cabinet en 1891, puis une usine monumentale à Boulogne- Billancourt. L'architecte réinvestit ses honoraires et devient promoteur : il crée en 1902 une rue face au bois de Vincennes, où il construit une quinzaine d'immeubles ou villas influencés par l'Art nouveau. Il oeuvre enfin pendant deux décennies pour la firme cinématographique Pathé à Paris, Vincennes et Joinville, compagnie pour laquelle il invente en particulier la typologie de la salle de cinéma dès 1907. Cette monographie a donc pour objet la trajectoire d'un homme parti de rien, jusqu'ici perceptible seulement à travers quelques bâtiments signés de son nom, et qui ne doit son destin de créateur prolifique qu'à lui-même.

Biographie

Depuis l'obtention de son diplôme d'architecte DPLG à Paris en 1984, Olivier Barancy a toujours porté son intérêt et sa pratique professionnelle vers les immeubles anciens, que ce soit pour les réhabiliter, les entretenir ou leur donner un nouvel usage.
Initié à l'Art Nouveau par l'historien Roger-Henri Guerrand lors de son cursus universitaire, il a choisi, traduit et présenté en 1996 un recueil de conférences de William Morris : L'âge de l'ersatz.
Il est auteur de l'essai Misère de l'espace moderne - La production de Le Corbusier et ses conséquences (2016) et co-auteur de la monographie Jules Lavirotte - L'audace d'un architecte de l'Art nouveau (2017).

Indisponible