Guerres et paix de religion en Europe aux 16e-17e siècles
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 182 pages
Poids : 318 g
Dimensions : 16cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9782200262747

Guerres et paix de religion en Europe aux 16e-17e siècles

de ,

chez Armand Colin

Collection(s) : Cursus

Paru le | Broché 182 pages

Etudiants. Cycles courts

16.80 Indisponible

Quatrième de couverture

Au nom de la défense de l'Église du Christ, les guerres de religion embrasent l'Europe des 16e et 17e siècles. À la fois guerres civiles entre chrétiens d'Europe, et entre concitoyens d'un même État, elles conduisent à des assassinats politiques, des batailles meurtrières et des massacres, restés vifs dans les mémoires du XXIe siècle. Mais elles donnent également naissance à des compromis originaux, les paix de religion, qui suspendent la passion de Dieu en prenant acte de la scission confessionnelle et en établissant un modus vivendi entre protestants et catholiques. À leur suite naîtront une paix continentale et l'affirmation du bien public des États, à travers l'autonomisation partielle du politique vis-à-vis du religieux.

Cet ouvrage offre une synthèse inédite sur les troubles confessionnels et les tentatives de pacification dans l'ensemble de l'Europe (France, Iles britanniques, Cantons helvétiques, Pays-Bas, Saint-Empire, Royaumes du Nord, Russie et Pologne). S'appuyant sur une historiographie internationale, il décrit les particularités de chaque conflit, mais étudie aussi, de manière transversale, les propagandes, les violences sacrées, les intégrations et les marginalisations des minorités religieuses. Il restitue ainsi l'âpreté des combattants du Seigneur et de leurs efforts pour tenter de vivre ensemble.

Biographie

David El Kenz, spécialiste des guerres de religion de la France du 16e siècle, est maître de Conférences en histoire moderne à l'Université de Bourgogne ;

Claire Gantet, spécialiste de la guerre de Trente Ans et de l'histoire culturelle du Saint-Empire à l'époque moderne, est maître de Conférences en histoire moderne à l'Université Paris I-Panthéon Sorbonne.